Pyrénées-Orientales : à la recherche d'un représentant, les gilets jaunes n'arrivent pas à se mettre d'accord

Des centaines de gilets jaunes se sont réunis à Saint-Laurent-de-la-Salanque afin de désigner un porte-parole pour les Pyrénées-Orientales. Aucun des manifestants ne reconnaît la légitimité des 8 représentants nationaux nommés en début de semaine. Mais cette élection s'annonce difficile...
Dans une salle de Saint-Laurent-de-la-Salanque, des centaines de gilets jaunes se sont réunis pour désigner un porte-parole départemental. Mais cette élection s'annonce difficile...
Dans une salle de Saint-Laurent-de-la-Salanque, des centaines de gilets jaunes se sont réunis pour désigner un porte-parole départemental. Mais cette élection s'annonce difficile... © P. Cheneaux de Leyritz / France 3 LR

Le ton est donné. Des centaines de gilets jaunes se sont réunis à Saint-Laurent-de-la-Salanque afin de nommer un représentant départemental.

 

Difficile de structurer le mouvement



Aucun des gilets jaunes présents ne reconnaît les 8 porte-paroles désignés en début de semaine

Dans la salle, les gilets jaunes s'expriment, échangent... Les échanges tournent vite à la cacophonie. Impossible donc de se mettre d'accord.

 

La colère est toujours présente



S'il est difficile de se mettre d'accord sur un éventuel représentant, les colères sont unanimes. Au coeur des discussions : le gouvernement, les taxes ou encore la précarité. Claire est l'une des manifestantes. 
 

On voit beaucoup de gens aller aux Restos du Coeur, parce qu'on n'est pas capable de les gérer. C'est un scandale. C'est quelque chose que je ne peux pas admettre. Au 21ème siècle, tous les français devraient manger.



Jean-Marie, gilet jaune lui aussi, mise l'avenir sur le vote. 
 

La puissance aujourd'hui, c'est le vote. Il faut une grosse organisation qui représente un maximum de votes. Aujourd'hui, si vous voulez être puissant, il faut voter. Il faut donner une représentation légale au mouvement des gilets jaunes.

 

Une certitude : les blocages continueront



Unifier, structurer le mouvement semble compliqué. Seul point d'accord ce jeudi soir : la poursuite des blocages principalement au marché Saint Charles de Perpignan, plateforme économique stratégique.

Reportage d'Aude Chéron, Philippe Cheneaux de Leyritz et Carine Gregorius.
durée de la vidéo: 02 min 03
Pyrénées-Orientales : les gilets jaunes sont à la recherche d'un représentant, mais n'arrivent pas à se mettre d'accord ©France 3 LR
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix du carburant consommation économie politique emmanuel macron manifestation social pays catalan