Rugby et confinement à Perpignan : des supporteurs en carton dans les tribunes de l'USAP

Jouer avec des tribunes vides depuis des mois de par la crise de Covid-19, trop glacial pour le club de rugby de l'USAP. Le club catalan a donc pris une nitiative originale : faire revenir en tribune ses supporters...sous forme de silhouettes en carton. Une première dans le rugby au niveau mondial.

L Usap, premier club du sport français à remplacer ses supporters par des silhouettes grandeur nature.
L Usap, premier club du sport français à remplacer ses supporters par des silhouettes grandeur nature. © FTV - France 3 Pays catalan

Les supporters sont de retour au stade Aimé-Giral de Perpignan ! Après donc des mois d'absence depuis le début de la pandémie de Covid-19 en mars dernier et les confinements successifs assorties de précautions sanitaires, gestes barrières...Mais n'attendez pas qu'ils donnent de la voix ou insultent l'arbitre. Non car ce sont leurs effigies en carton qui vont occuper les sièges à compter du prochain match à domicile, le 12 février prochain dans le derby contre les audois de Carcassonne.

Le club de l'USAP, qui évolue en championnat de France de Pro D2, a lancé ce lundi une opération qui est une grande première dans le sport français, mais est déjà pratiquée dans des salles de basket-ball aux Etats-Unis ou des stades de football en Allemagne comme celui du Borussia VfL Mönchengladbach. 

On a décidé de l'offrir aux abonnés qui n'ont pas demandé le remboursement de leur abonnement, malgré la perte de matches non vus. Pour les autres c'est 20 €.

François Rivière, président de l'USAP

Comment créer son effigie de supporteur de l'USAP ?

Il suffit de se rendre sur le site du club pour enregistrer sa photo et le club créera l'effigie en carton pour ensuite l'installer dans les tribunes. Une manière pour l'USAP de recréer un lien original avec ses supporteurs après des mois d'absences et de distanciation.

Il y a des supporteurs de l'USAP de partout dans le monde. Il y en a même à Hong Kong et pour 20 € ils peuvent être à Aimé-Giral !

Olivier Cavaller, Agence "De la bonne com"

Les joueurs se sentiront peut-être un peu moins seuls. Quant aux supporteurs, ils pourront récupérer leurs silhouettes en souvenir quand ils pourront enfin revenir physiquement au stade.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 usap rugby sport