Santé. La pollution, facteur aggravant des allergies

Autour de la Méditerranée, l'allergie aux pollens de cyprès ou graminées est très forte en cette fin d'hiver. / © Lionel Vadam / Maxppp
Autour de la Méditerranée, l'allergie aux pollens de cyprès ou graminées est très forte en cette fin d'hiver. / © Lionel Vadam / Maxppp

Autour de la Méditerranée, l'allergie aux pollens de cyprès ou graminés est très forte en cette fin d'hiver. L'Aude et les Pyrénées-orientales sont en alerte rouge. Une arrivée précoce aggravée par la pollution. Témoignage de Laureline Nicolau, médecin allergologue à Perpignan.

Par Olivier Le Creurer avec Aude Chéron

En cette mi-février, Nidia accompagne sa fille, Charlotte, lycéenne chez une allergologue à Perpignan. "Cela a commencé en janvier. les symptômes d'un rhume: le nez qui coule, une sensation d'encombrement, les yeux qui piquent un peu mais surtout une gêne respiratoire. Charlotte est mon baromètre des saisons," avoue Nidia, en souriant. A l'automne, sa fille a entamé sa 3ème saison de désensibilisation. "Cela marche bien, je suis plus sereine car avant c'était une source d'angoisse. J'avais peur des crises lorsque je n'étais pas là, ne pas savoir comment les gens allaient réagir autour d'elle." 

Selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.), l'Aude, les Pyrénées-orientales, mais aussi les Bouches-du-rhône, le Vaucluse tout comme les Vosges, le Haut-Rhin et le Bas-Rhin sont cette semaine en alerte rouge. Laureline Nicolau, médecin allergologue à Perpignan a répondu aux questions de France 3 Occitanie.

Les précautions à prendre ?

"Avec le beau temps, je reçois de nombreux appels pour des crises liées au pollen de cyprès. Il est trop tard pour commencer une désensibilisation. Il faut prendre des cachets et prendre des précautions: éviter de sécher le linge dehors pour que les pollens ne s'y collent pas. Evitez aussi de sortir les cheveux mouiller. A l'inverse, dès que vous êtes rentré à la maison, le soir, se changer, se doucher et se rincer les cheveux et je conseille même de faire un lavage des yeux et du nez pour enlever un maximum de pollen pour ne pas les garder toute la nuit". 

Le soir, se changer, se doucher et se rincer les cheveux et je conseille même de faire un lavage des yeux et du nez

Il faut aussi essayer de ne pas faire de sport pendant ces périodes ensoleillées au cours desquelles le risque de pollens est le plus élevé car le fait de respirer vite fait que l'on inhale plus de pollens, et donc on va être davantage malade.
 
 

La pollution, facteur aggravant ?

"L'année dernière, les allergies au pollen de cyprès ont duré plus longtemps, jusqu'à début mai. Deux raisons à cela: la douceur de la météo mais aussi la pollution. Les plantes assurent leur survie en fabriquant beaucoup plus de pollen. Et la pollution à particules fines modifie la structure de la graine de pollen. On retrouve ses allergènes beaucoup plus en surface alors qu'il y en avait en partie qui étaient cachés à l'intérieur du grain auparavant. Donc, les personnes exposées à un grain de pollen pollué vont réagir avec beaucoup plus de vigueur".
 

La solution ?

"La désensibilisation est vraiment la solution car les cachets qui traitent les symptomes vont perdre leur efficacité dans le temps et cela peut s'aggraver et virer vers des crises d'asthme de plus en plus difficile à contrôler. Mais il faut savoir qu'il faut entre trois et cinq saisons pour espérer une guérison à long terme". 

Selon l'organisation mondiale de la santé, d'ici 2050, 50 % de la population pourrait souffrir d'allergies soit deux fois plus qu'aujourd'hui.

Sur le même sujet

Les + Lus