Sécheresse en Catalogne : la pénurie d'eau potable guette les stations balnéaires de la Costa Brava cet été

Comme les Pyrénées-Orientales, la Catalogne fait face à une sécheresse exceptionnelle. La Costa Brava et des villes comme Gérone et Barcelone subissent déjà des restrictions d'usage de l'eau depuis des mois. Dans la région touristique de l'Alt Empordà, entre Figueres et Roses, les autorités sont inquiètes et envisagent des coupures d'eau potable cet été.

Le Conseil de gouvernance de la communauté des utilisateurs de l'eau de la plaine côtière de Muga était réuni le 23 février dernier. Il gère notamment la ressource dans l'Alt Empordà de Figueres à Roses et aux communes du golfe.

L’état d'urgence sécheresse de niveau 1 est en place depuis des mois mais avec l'absence de pluie cet hiver, la situation s'aggrave et les autorités envisagent les pires scénarios. D'abord, passer au niveau 2 sécheresse et si les réserves d'eau de La Muga, le fleuve qui alimente les captages d'eau potable, sont trop basses, se résoudre à des coupures d'alimentation en eau.

Ce serait un désastre pour l'agriculture de la région et pour le tourisme. Sans parler des habitants.

40 mois de déficit pluviométrique

"Le bassin de La Muga possède une retenue qui permet de passer ces périodes de sécheresse et de garder de l'eau pour l'été, mais ce barrage n'a jamais été à un niveau si bas depuis sa construction" explique Francesc Camps à nos confrères de France bleu Roussillon.

L'eau est actuellement à moins de 10% de la capacité du barrage. Et au rythme des besoins, il est probable que, d'ici trois mois, la retenue soit à sec. Cela met en danger l'approvisionnement en eau des usagers du bassin de La Muga.

Francesc Camps, un des responsables du Comité des usagers de l'eau de La Muga.

Interview de France bleu Roussillon, le 4 mars 2024.

Un coup dur pour les agriculteurs qui irriguent leurs terres et pour les villes alentour, dont la population est multipliée par 5 ou 6 en été avec les touristes.

Dessaler l'eau de mer ou transporter de l'eau potable par bateau ?

Les solutions ne sont pas nombreuses et peu populaires, comme des restrictions plus sévères, 180 ou 160 litres d'eau par personne et par jour, une baisse de pression dans les réseaux voire des coupures d'eau du robinet.

Aujourd'hui, la consommation d'eau potable est déjà limitée à 200 litres par personne et par jour.

Et Francesc Camps ajoute : "nous pourrions nous inspirer de ce qui se fait ailleurs, comme les transferts d'eau par bateau dans la métropole de Barcelone. Nous pourrions transporter cette eau via le port de Roses. Pour les communes de la Costa Brava, on parle également de petites unités de dessalement portables, à acheter ou à louer, et qui pourraient nous fournir de l'eau".

Mais tout cela serait compliqué, coûteux et n'est pas très écologique...

Les autorités de Madrid ont été alertées de la situation de crise extrême de la Catalogne, la pire d'Espagne. Et un manifeste unitaire a été rédigé par la communauté des utilisateurs de l'eau de la plaine côtière de Muga à l'issue de la réunion avec des propositions pour gérer la pénurie d'eau à court terme.