Sécurité routière : pour mettre un frein aux accidents en ville, Barcelone "flashe" sur les radars urbains

28 radars pédagogiques sont déployés cet été dans la capitale catalane pour inciter les conducteurs à lever le pied en ville. En janvier, après une période de test de trois mois, 17 nouveaux radars automatiques avaient déjà été activés. Barcelone compte désormais presqu'autant de radars urbains que Madrid.

Ils poussent comme des champignons à Barcelone. 28 nouveaux radars ont commencé à être installés depuis ce mois de juillet dans les rues. Des radars pédagogiques pour sensibiliser les conducteurs à leur vitesse. Leur mise en service progressive est prévue au second semestre 2023.

Ces appareils seront limités à 50 km/h, sauf à trois endroits, où le maximum autorisé sera de 30 km/h, indique le service mobilité de la municipalité qui précise aussi les emplacements de ces radars.

En janvier dernier, en revanche, ce sont bien 17 radars automatiques fixes qui ont été activés dans la ville, après une période de trois mois de test pendant lesquels les contrevenants recevaient juste une lettre d'information. Des radars tous répertoriés par le site autopista.

Barcelone, capitale des radars urbains

Ce qui porte à 35 le nombre de radars, fixes ou mobiles, dont dispose la municipalité pour contrôler la vitesse en ville. Par comparaison, Madrid en possède 36 alors que la superficie de la capitale espagnole est six fois plus importante, comme le note lepetitjournal.com.

Ces radars urbains ont été principalement installés à proximité des écoles, collèges et lycées avec une vitesse limitée à 30 km/h. Selon la Guàrdia Urbana, le risque de perdre la vie dans un accident de la circulation diminue en effet de 80% lorsque la vitesse est réduite de 50 à 30 km/h.

Des radars qui ne sont malheureusement pas encore assez dissuasifs selon la municipalité. Au printemps dernier, La Vanguardia a fait le test sur l'un d'entre eux, situé à l'angle des rues Entença et Provença, et a constaté qu'il "flashait" toutes les quatre minutes sur une période de deux heures à la mi-journée !

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité