Montpellier : 4 radars tourelles "discrets" bientôt testés en centre-ville

Le petit nom de ces nouveaux radars urbains, récemment homologués en France, c'est Mestacompact. Ce sont des mini-radars, nouvelle génération, plus petits, plus discrets, plus performants, plus précis, multicontrôles et surtout il y aura des radars leurres. Bref, attention aux PV.

La collection 2021 des nouveaux radars Mestacompact.
La collection 2021 des nouveaux radars Mestacompact. © Mesta

Ce nouveau radar urbain pèse 40 kilos environ. Il mesure 85cm de haut pour 32cm de large et 48cm de profondeur. Ce radar dit "discret" sera testé dans les semaines qui viennent, en avant-première, à Montpellier.

Sa particularité : il sera accroché sur le mobilier urbain pour mieux "se fondre" dans le paysage. En clair, pour ne pas être vu.

On ignore encore où les 4 machines inaugurées à Montpellier seront installées.

Le MESTAcompact est le dernier modèle de radar de la célèbre gamme MESTA. Un radar urbain pouvant contrôler 126 véhicules sur 5 voies en même temps. 4 seront testés à Montpellier en 2021.
Le MESTAcompact est le dernier modèle de radar de la célèbre gamme MESTA. Un radar urbain pouvant contrôler 126 véhicules sur 5 voies en même temps. 4 seront testés à Montpellier en 2021. © Mesta

Des tests et des calibrages grandeur nature

Dans un premier temps, il n'y aura pas d'amende. Il s'agit de calibrer les appareils et de jauger leurs performances en conditions réelles de fonctionnement.

Car ce bijou de technologie très performant est multitâche.

Il sera capable de contrôler les franchissements de feu rouge et la vitesse, tout en reconnaissant le type du véhicule et en lisant la plaque minéralogique.
Installé entre 2,5 et 5 mètres de haut, il pourra surveiller jusqu'à 126 véhicules sur 5 voies de circulation en même temps. Et cela sur 100 mètres de distance.

Les premiers PV ne sont pas prévus avant décembre 2021 voire début 2022.

Des radars "leurres" pour plus de vigilance

Autre particularité du Mestacompact, ce sera un radar leurre par intermittence.

En fait, sur 5 cabines installées, 4 seront vides et seule une sera équipée de la machinerie et donc d'un radar actif...le tout monté sur rails.
Il sera ainsi très facile de changer le mécanisme de boîtier, sans que l'on sache quel radar fonctionne et quel autre est momentanément fictif.

Enfin, pour être tendance, ces nouveaux radars sont déclinés en plusieurs couleurs. Ils seront surtout, de fait, mieux intégrés au paysage et donc moins visibles. La collection 2021 compte déjà 5 versions.

Des radars urbains partout en France

Les radars urbains vont faire partie du paysage pendant longtemps car l'État a signé un marché public d'une durée exceptionnellement longue, puisqu'il s'étend jusqu'en 2030, explique nos confrères de radars-auto.com.

Deux fournisseurs différents se partageront le marché d'un montant global de 149 millions d'euros. Au sud (Occitanie, PACA, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes et Corse), ce sera IDEMIA avec le MESTA compact pour 85,6 millions d'euros et au nord PARIFEX avec le Nomad pour 63,6 millions d'euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
radars pédagogiques sécurité routière société sécurité routes économie transports technologies police