TEMOIGNAGE. Sécheresse : "j'ai décidé d'arrêter et d'arracher", au bord du gouffre ces agriculteurs qui appellent à l'aide

Les agriculteurs du secteur de Rivesaltes et Espira-de-l'Agly appellent à l'aide. Alors que la sécheresse a décimé des dizaines d'hectares de vergers et de vignes, ils demandent au Ministre de l'agriculture de venir sur place pour prendre la mesure de la situation.

Elianne Beceiro, viticultrice à Rivesaltes, prend soin de tous les bourgeons qui ont résisté à ces deux années de sécheresse. Pourtant, dans quelques mois, elle arrachera ses vignes. À un an de la retraite et après avoir perdu 40% de ses ceps, elle ne voit pas d'autre solution." J'ai décidé d'arrêter et d'arracher. Je n'ai malheureusement pas d'autre choix. Je préfère arrêter car c'est trop dur et psychologiquement c'est infernal".

Hécatombe

Dans le secteur de Rivesaltes et d'Espira-de-l'Agly, c'est une hécatombe. Dans la vigne, mais aussi dans les vergers... où les pertes en arbres et en récoltes s'élèvent à près de 4 millions d'euros, selon la chambre d'agriculture.

Pour un agriculteur dont c'est la passion, perdre sa terre et son outil de travail, c'est un drame économique et au delà, un drame humain.

Fabienne Bone

Présidente de la chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales.

Déblocage de fonds d'urgence

Les agriculteurs lancent un appel au secours. Ils demandent qu'une enveloppe spécifique soit débloquée et l’exonération de charges et de taxes, pour soulager un peu leur trésorerie.

"Des gens sont dans un désarroi total et "à la limite du gouffre". On a alerté et on continue depuis plus d'un an, il faut que ce soit vraiment pris au sérieux", ajoute Denis Basserie, arboriculteur à Rivesaltes.

Une détresse qu'ils voudraient partager, au plus vite, avec le ministre de l'Agriculture. Marc Fesneau est attendu ici de pied ferme, pour constater, sur place, l'ampleur des dégâts.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité