Un viticulteur propose du vin en canettes dans les Pyrénées-Orientales, « c’est dommage pour le bruit du bouchon »

Publié le

Dans la vallée de l'Agly, près de Perpignan, un domaine viticole a eu une drôle d'idée : mettre du vin en canette. La boisson se démocratise, mais à quel prix sur une culture viticole ancrée dans notre terroir ?

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

"Avec des si, on mettrait Paris en bouteille", avec les frères Modat, on met du vin en canette ! 

Demain jeudi 18 mars, s'ouvre le 29e Salon des vignerons indépendants. Le domaine Modat de Cassagnes y occupera un stand avec ses bouteilles... mais aussi ses canettes.

Quentin et Louis Modat incarnent cette jeune génération de vignerons qui mise sur l'innovation pour démocratiser une boisson en apparence noble.

Une idée made in Nouvelle-Zélande

Aux commandes de ce projet, Luca Espilondo, salarié du domaine Modat. Le jeune homme a travaillé dans des vignobles en Nouvelle-Zélande et y a découvert une toute autre approche du vin. Une boisson décomplexée. Il ramène le concept dans ses bagages et les frères Modat répondent présents.

Quentin, 32 ans, raconte : "On s'est dit, c'est super, on y pensait aussi depuis longtemps, on avait envie de le faire ! Alors on a essayé."

Une petite partie des vendanges de l'automne dernier a donc terminé en canettes. Au total, ce test grandeur nature a concerné 2000 litres de vin, soit 8000 canettes.

Un vin nomade, de qualité

En pleine randonnée, boire un verre de rouge avec le saucisson c'est habituellement toute une logistique. L'objectif du vin en canette est de pouvoir se glisser plus facilement dans un sac à dos. Le vin est élaboré en conséquence : léger et fruité, avec peu de tanin. 

On s'est rendu compte que la bouteille est peu compatible avec une dégustation nomade. Elle est limitée à une dégustation cantonnée à la maison avec tout un cérémonial.

Quentin Modat, co-gérant du domaine

Cédric Saucier, professeur d'œnologie à l'université de Montpellier, n'est pas soucieux quant à la qualité de ce vin d'un nouveau genre : "Le vin est à l'abri, dans l'obscurité. La canette n'est pas le meilleur contenant, mais pas le pire ! Je ne suis pas inquiet pour la conservation car ce vin n'est pas destiné à durer dans le temps."

Le pire contenant serait une bouteille en plastique, matériau poreux qui laisserait passer de l'oxygène et nuirait alors à la qualité du vin.

Une nouvelle culture à s'approprier

Fini le tire-bouchon, mais aussi terminée la bouteille partagée au centre de la table avec ce vin en boîte. Les canettes ont une contenance de 25 centilitres, soit deux verres standards. 

C'est dommage pour le bruit du bouchon, pour le cérémonial. J'émets aussi des réserves sociales et culturelles car le vin, c'est la culture du partage. On ouvre une bouteille alors que la canette se boit seul ou à deux.

Cédric Saucier, professeur d'œnologie à l'Université de Montpellier

Le domaine Modat a choisi le vin rouge pour sa première cuvée en canette : "On a fait du rouge car c'est le plus emblématique. On voulait voir comment les gens réagissent."

Luca Espilondo, à l'origine du projet, compte développer l'idée avec d'autres domaines, dans d'autres régions, pour pouvoir libérer la consommation du vin.