VIDEO. Barcelone se prépare à accueillir la Coupe de l'America : "on retrouve l'esprit des Jeux Olympiques de 1992"

Alors que Paris s'apprête à recevoir les Jeux Olympiques, Barcelone se prépare à accueillir, fin août, la Coupe de l'America, la prestigieuse compétition de voile où les Français ont bien l'intention de briller.

durée de la vidéo : 00h02mn30s
Alors que Paris s'apprête à recevoir les Jeux Olympiques, Barcelone se prépare à accueillir fin août la 37ème Coupe de l'America, la prestigieuse compétition de voile internationale. ©Henry Villetarddelaguerie, Romane Sabathier

L'America's Cup est l'une des compétitions sportives nautiques les plus suivies au monde. Alors, le port de Barcelone se fait une beauté, des bâtiments sont réhabilités, une nouvelle promenade a été construite en bord de mer.

Barcelone, cité maritime de premier ordre

Du 22 août au 20 octobre 2024, la capitale catalane accueillera la 37ème édition de la Coupe de l'America. À trois mois de l'événement international, la ville hôte fait peau neuve. S'il n'y a pas autant de travaux que pour les Jeux Olympiques de 1992, la démarche reste la même. La municipalité a engagé une nouvelle transformation du littoral urbain avec pour objectif de propulser Barcelone sur le devant de la scène, une cité maritime de première importance.

On retrouve l'esprit des jeux olympiques de 1992. Cet esprit pendant lequel la ville était heureuse de faire quelque chose d'important. La Coupe de l'America est le catalyseur qui permet de relancer des projets qui étaient prêts mais qui n'avançaient pas.

David Pino, Directeur du vieux port de Barcelone

Évènement international

L'America's Cup, célèbre championnat de voile inauguré en 1851, arrivera à Barcelone le 22 août pour rassembler athlètes, supporters, investisseurs et hommes d'affaires du monde entier. France, Suisse, Italie, Royaume-Uni, Etats-Unis et le tenant du titre la Nouvelle Zélande, en tout six pays vont s'affronter sur les eaux bleues catalanes. Il s'agit sans aucun doute de l'un des événements sportifs les plus importants pour Barcelone depuis les Jeux Olympiques de 1992. Non seulement parce qu’il mettra la ville sous le feu des projecteurs, mais aussi en raison de l’impact que cette compétition aura sur l’économie locale et sur sa société.

Toutes les grandes villes portuaires, toutes les grandes villes au monde ont besoin d'événements, non seulement pour accueillir le monde mais aussi pour montrer les richesses de la ville, de l'architecture, des musées... C'est le moment de se montrer et puis y a rien de mieux que d'être dans un port contre l'eau.

Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor, sponsor du défi français

Un événement qui ne fait pas l'unanimité

À quelques semaines de la course, c'est un gigantesque lifting qui est encore en cours d'opération sur le Port Olympique de Barcelone. Les bars et restaurants populaires font place sur les quais à un "balcon gastronomique" qui doit mettre à l'honneur la cuisine locale de qualité. Le site devrait également abriter une pépinière d'entreprises dédiées à l'économie circulaire et à l'environnement. Une mutation de grande ampleur qui changera durablement l'aspect et le quotidien de la Barceloneta. Si certains riverains y voient l'opportunité d'investissements positifs dans le quartier, d'autres considèrent que l'événement nautique ne profite qu'à des intérêts privés et impacte les conditions des habitants en faisant grimper un peu plus les prix des loyers. 

Plus d'un milliard de retombées économiques

Selon un rapport de l'Université Pompeu Fabra pour la Fondation Barcelona Capital Nàutica, la Coupe de l'America peut générer l'équivalent de 18 876 emplois à temps plein, ainsi que des retombées économiques de plus d'1,2 milliards d'euros grâce notamment aux dépenses des visiteurs, des organisations et des équipes. Dans ce contexte, les dépenses des visiteurs représenteraient 61% de cette manne financière, avec plus de 689 millions d'euros. Durant les deux mois de compétition, plus de 2,5 millions de visiteurs sont attendus à Barcelone.

Inauguration du bateau tricolore 

Les différentes équipes en compétition ont, depuis plusieurs mois déjà, installé leur camp de base sur le littoral catalan. Mis à l'eau en début de semaine, le bateau tricolore du défi français a été baptisé en grande pompe, ce mercredi 29 mai.  Un monocoque de 21 mètres, capable de voler au-dessus des flots à plus de 92 km/heure. Skippé par Quentin Delapierre, l'AC 75 a été conçu dans les chantiers barcelonais. 

Je suis super fier de ce bateau, il est magnifique. On a jamais eu un design comme celui-ci.

Quentin Delepierre, barreur du défi français

Au-delà du défi sportif, la Coupe de l'America est également une compétition économique et technologique. Depuis sa création en 1851, quatre pays seulement ont inscrit leur nom au palmarès de la Coupe de l'America. Les Français ne l'ont, pour l'instant, jamais remporté. Absents de la compétition depuis 2017, ils signent leur grand retour cette année.

Article rédigé avec Henry Villetard de Laguérie.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité