VIDEO. Sauvé par des bénévoles, un vautour fauve relâché dans les Pyrénées-Orientales

Publié le
Écrit par Josette Sanna .

Un vautour fauve épuisé, récupéré dans les Pyrénées-Orientales, a été soigné par des bénévoles. Ce vendredi 2 décembre, il a pu reprendre son vol depuis le belvédère de Força Real.

C'est la belle histoire du jour et beaucoup d'émotion pour les bénévoles de la Charbonnière qui oeuvrent pour la sauvegarde et la défense de la faune sauvage : l'envol d'un vautour bichonné et relâché après avoir été sauvé.

Ce Vautour fauve avait été récupéré à côté de Prades-66. "Cela arrive parfois, principalement chez les jeunes individus. Nous l'avons transporté dans un premier temps à la clinique Véto Faune à Sigean où il a reçu les premiers soins et subi les analyses essentielles. Puis il a rejoint le Centre de soins de la Faune sauvage de la LPO Hérault à Villeveyrac où il a poursuivi sa remise en condition", précise Marc Delabre, vice-président de l'association La charbonnière.

Il a été relâché à la mi-journée ce vendredi 2 décembre. L'oiseau transporté dans une cage adaptée est resté un moment sur le terre-plein avant de s'envoler. 

On espérait qu'il y aurait du vent pour qu'il trouve des thermiques, qui sont des vents qui remontent les pentes avec la chaleur, ce qui facilite la prise d'envol. On a attendu 10 minutes-un quart d'heure, il a déployé ses ailes pour se chauffer et détendre ses muscles après la station en cage.

Marc Delabre,Vice-présisent de l'association la Charbonnière

Pour la sauvegarde et la défense de la faune sauvage

"On l'a fait bouger, une personne s'est avancée vers lui. Il est monté sur le terre-plein. On l'a conduit vers un endroit dégagé et il a pu prendre son envol. Il s'est redéposé deux fois avant de sentir le vent et de repartir", ajoute Marc Delabre, ému.

Ce sauvetage réussi, c'est un grand moment pour La charbonnière, l'association de défense de la faune sauvage qui milite pour la création d'un centre de soins dans les Pyrénées-Orientales. Sans cette structure de soins, les bénévoles sont obligés de transporter les oiseaux blessés dans l'Hérault ce qui stresse et fatigue les volatiles et provoque aussi un taux de mortalité élevé.

Le vautour fauve qui a repris son envol ce vendredi avait été trouvé le 6 novembre à Codalet près de Prades dans les Pyrénées-Orientales. Jeune et épuisé, il avait été capturé rapidement avant d'être soigné. C'est une espèce protégée qui a réussi à se réimplanter. Il y a environ 1300 couples dans les Pyrénées françaises et plus de 6000 en Espagne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité