Polémique en Pro D2 de rugby : l'USAP jouera bien ce soir à Rouen, malgré l'incendie de l'usine Seveso

Le stade Robert Diochon de Rouen (Normandie) / © France 3 Normandie
Le stade Robert Diochon de Rouen (Normandie) / © France 3 Normandie

A 20h45, les rugbymen perpignanais de l'USAP affronteront bien le Rouen Normandie Rugby, nouveau promu en Pro D2. Un match assorti d'une polémique sur la santé des joueurs après l'incendie de l'usine Lubrizol classée Seveso, située à seulement 3 km du stade Robert Diochon où aura lieu la rencontre.

Par Valérie Luxey

Malgré les importantes émanations de fumée provenant de l'incendie de l'usine Lubrizol, classée haut seuil Seveso, le match de Pro D2 de rugby entre Rouen et l'USAP de Perpignan aura bien lieu à 20h45, donnant lieu à une polémique autour des risques sanitaires encourus par les joueurs. Car le stade Robert Diochon, où doit avoir lieu la rencontre, est situé à 3 kilomètres seulement de du site chimique.


Odeur entêtante et vomissements


Même si cet incendie spectaculaire dans une usine chimique est désormais éteint, une forte odeur désagréable planait en effet encore ce matin sur la ville de Rouen. Mais selon les autorités, il n'y aurait pas de toxicité. Pourtant, des habitants, des agriculteurs et des journalistes rouennais faisaient état d'une odeur "très entêtante", entraînant parfois des vomissements, et de la présence de galettes d'hydrocarbures sur la Seine.


Joueurs confinés dans leurs chambres et privés d'entraînement


Arrivés dans l'après-midi d'hier dans la capitale normande, les Perpignanais n'ont pas pu s'entraîner à cause de l'épaisse fumée qui régnait sur la ville et ont dû rester confinés dans leurs chambres. Ils ont cherché en vain un hôtel plus éloigné du lieu du sinistre, mais aucun n'était disponible à moins de 50 kilomètres à la ronde, selon le vice-président de l'USAP Christian Lanta.
 
Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2
A 20h45, les rugbymen perpignanais de l'USAP affronteront bien le Rouen Normandie Rugby, nouveau promu en Pro D2. Un match assorti d'une polémique sur la santé des joueurs après l'incendie de l'usine Lubrizol classée Seveso, située à seulement 3 km du stade Robert Diochon où aura lieu la rencontre. Avec les images du SDIS de Seine-Maritime, Enzo Forletta, pilier de l'USAP, Lucas Bachelier, troisième ligne de l'USAP et Patrick Arlettaz, entraîneur de l'USAP. - France 3 Occitanie/Pays Catalan - Olivier Meyer, Marc Tamon, Frédéric Savineau


Le président Rivière pour un report du match


Ce matin, chez nos confrères de France Bleu Roussillon, le président du club François Rivière a déploré que le match n'ait pas été reporté :
 

Ce n'est pas correct de disputer un match dans ces conditions [...] ça m'étonnerait qu'il y ait beaucoup de monde au stade, Rouen est une ville désertée depuis l'incendie.


Un adversaire dont il faut se méfier


Seulement voilà : Rouen est un promu qui découvre l'univers de la Pro D2 et cette rencontre avec l'USAP est vécue comme un match de gala. De leur côté, les joueurs catalans espèrent que ce premier Rouen/Perpignan de l'histoire sera pour eux synonyme de première victoire à l'extérieur cette saison. Avant de partir pour Rouen, mercredi, Patrick Arlettaz, l'entraîneur perpignanais, appelait en conséquence à respecter l'adversaire :
 

Ils ont gagné leur place dans le rugby professionnel, donc ils méritent d'être là. Et puis on voit que tous les dimanches, ils vendent chèrement leur peau... Ça fait un petit vent de fraîcheur.


De quoi contrebalancer l'épaisse fumée ? En tout cas, si l'USAP veut s'imposer ce soir, il ne lui faudra pas faire preuve de suffisance. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus