Procès des meurtres de Rivesaltes : les douloureux témoignages des mères des victimes

Andrée Joffre, maman de Jean-Luc Joffre, l'une des trois personnes tuées le 3 mars 2011 à Rivesaltes - 29 janvier 2016 / © France 3 LR
Andrée Joffre, maman de Jean-Luc Joffre, l'une des trois personnes tuées le 3 mars 2011 à Rivesaltes - 29 janvier 2016 / © France 3 LR

Ce jeudi, lors du 5e jour du procès de Joachim Toro, à la cour d'assises des Pyrénées-Orientales à Perpignan, l'octogénaire a dû faire face aux familles des victimes et en particulier à leurs mères. Il est accusé d'un triple meurtre le 3 mars 2011 à Rivesaltes.

Par Zakaria Soullami


Jeanine Abribat et Andrée Joffre, les mères de deux des trois personnes tuées le 3 mars 2011 à Rivesaltes, se sont exprimées à la barre, ce vendredi, en face de Joachim Toro, l'homme accusé du triple meurtre. Nous avons recueilli leurs témoignages.

"Il mérite d'être bien puni"


Mon fils, avec Monsieur Joffre c'était des braves garçons, ils ne méritaient pas de partir comme ça. Il (ndlr Joachim Toro) a tiré deux fois. Il mérite d'être bien puni.", déclare Jeanine Abribat, maman de l'une des victimes.

Des moments douloureux pour les familles​


Pendant ce procès, les familles des victimes ont vécu plusieurs moments douloureux, parmi lesquels la projection des images captées par la vidéosurveillance.
Les familles ne croient pas à la prétendue amnésie de l'accusé.

Reportage à Perpignan.

Procès des meurtres de Rivesaltes (66) : les douloureux témoignages des familles des victimes
E. Terpereau et J.-F. Puakavase


Toro ne montre aucune émotion


Si l'accusé ne montre aucune émotion, le chagrin des 2 femmes est, lui, incommensurable.
Pour rappel, Joachim Toro est accusé d'avoir tué l'un de ses voisins et deux employés municipaux le 3 mars 2011 à Rivesaltes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Aude : la pyrale du buis cause de nombreux dégâts

Les + Lus