Pyrénées-Orientales : le dispositif anti-grêle bienvenu à l'heure de l'alerte

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Bonnet
A Latour de France, un des 48 postes anti-grêle des Pyrénées-Orientales.
A Latour de France, un des 48 postes anti-grêle des Pyrénées-Orientales. © F3 Pays Catalan

Protéger quelques 40 mille hectares de vignes, d'arboriculture et de maraîchage. C'est l'objectif du dispositif anti-grêle mis en place dans les Pyrénées-Orientales. Une nécessité pour le département qui a subi ce week-end sa 33ème alerte à la grêle depuis avril.


Avec ce temps orageux, la nouvelle alerte à la grêle qui vient d'être levée dans les Pyrénées Orientales n' a rien d'étonnant . C'est la 33ème du genre depuis avril dernier. Une alerte qui peut permettre de tester le dispositif anti-grêle mis en place dans le département. En effet, les Pyrénées-orientales sont le seul département dans la région Languedoc-Roussillon à faire partie du réseau de  l'ANELFA, association d'étude et de lutte contre les fléaux atmosphériques.


Postes anti-grêle

Un dispositif anti-grêle y est effectivement en place pour protéger (ou tenter de le faire) 27 000 hectares de vignes et environ 10 000 hectares d'arboriculture et maraîchage. 
 Pour prévenir ce risque, 48 postes anti-grêle ont été créés dans le département. L'action n'est pas visible à l'oeil nu mais de l'iodure d'argent est envoyé dans le ciel.

Un dispositif lourd pour des résultats incertains
 
150 bénévoles sont ainsi mobilisés pour allumer et surveiller le dispositif en cas d'alerte. Coût de l'opération : 160 000 euros , essentiellement financés par le Conseil Général, mais sans garantie de résultat.  En effet, malgré toutes ces précautions, 4 épisodes significatifs de grêle ont touché le territoire.

.
L'enquête, sur place à Latour de France, de notre équipe de Perpignan, Aude Chéron et Frédéric Savineau.
durée de la vidéo: 01 min 43
dispositif anti-grêle dans les P.O

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.