Retraites: réforme approuvée malgré les manifestations

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté à l'occasion d'une journée nationale d'action contre la réforme des retraites. Des défilés ont eu lieu à Nîmes, Montpellier et Perpignan. Peine perdue: l'Assemblée Nationale a approuvé le texte ce mardi après-midi en première lecture.

Une manifestation montpelliéraine à l'appel de FO, de la CGT, de SUD et de Solidaires
Une manifestation montpelliéraine à l'appel de FO, de la CGT, de SUD et de Solidaires © France 3 Languedoc-Roussillon/Sandrine Navas

Ils étaient 500 à Montpellier, 300 à Nîmes et 150 à Perpignan, réunis à l'appel de la CGT, FO, la FSU et Solidaires. Une faible mobilisation pour cette journée nationale d'action contre la réforme des retraites.

Etudiants et salariés inquiets

A Montpellier, un tiers des manifestants étaient des étudiants. Dans le cortège on dénombrait également beaucoup de salariés d'entreprises soumises à des plans sociaux: Sanofi, ou encore Géodis.

Parmi les 500 manifestants montpelliérains de ce 15 octobre: un tiers d'étudiants
Parmi les 500 manifestants montpelliérains de ce 15 octobre: un tiers d'étudiants © France 3 Languedoc-Roussillon/Sandrine Navas

A Montpellier, 500 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites
A Montpellier, 500 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites © France 3 Languedoc-Roussillon/Sandrine Navas

A Nîmes, les personnels du CHU s'étaient mobilisés pour réclamer la prise en compte de la pénibilité du travail.


Peine perdue: dans l'après-midi, les députés approuvaient la réforme en première lecture.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social retraites manifestation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter