Pyrénées-Orientales : le plus ancien parc éolien démonté pour être remplacé par un parc plus puissant et plus écologique

A Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, les huit éoliennes installées depuis les années 2000 vont être démantelées. Elles vont être remplacées par six éoliennes, plus puissantes et plus écologiques.

Les huit éoliennes de Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, vont être démantelées et remplacées par six éoliennes plus puissantes - 25 mai 2021
Les huit éoliennes de Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, vont être démantelées et remplacées par six éoliennes plus puissantes - 25 mai 2021 © FTV - Chloé Fabre

Elles faisaient partie du paysage depuis près de 20 ans. Les huit éoliennes de Rivesaltes étaient les premières installées dans le département des Pyrénées-Orientales. Aujourd’hui, elles sont démontées pour être remplacées par d'autres, plus puissantes et à peine plus grandes que les anciennes : "Nous sommes en pleine opération de repowering qui consiste à enlever des éoliennes existantes pour en installer des nouvelles plus performantes, plus puissantes, plus respectueuses de l’environnement, nous explique Antoine Charrier, responsable de projet énergies renouvelables pour gaz et électricité à Grenoble. Le repowering c'est différent d’une opération de rénovation où on change quelques pièces. Là, on est vraiment sur une opération de fonds où l’on va reconfigurer le parc éolien pour en faire un nouveau, de nouvelle génération et plus performant."

De l'énergie pour 5 000 habitants supplémentaires

De huit éoliennes elles vont passer à six, plus puissantes puisqu’elles permettront de produire 50% d’électricité en plus : "Aujourd’hui, la production du parc éolien était pour 6 500 habitants et on va passer à 11 600, ça permettra à Rivesaltes d’avoir une ambition de développement démographique, mais aussi de pouvoir produire pour d’autres villes et d’autres parcs d’activités de Rivesaltes et des alentours," nous dit Nicolas Fléchon, directeur production énergies renouvelables.

D’un point de vue acoustique, le nouveau parc sera moins bruyant que le précèdent : « Nous diminuerons significativement le bruit ambiant grâce à des innovations : recours à des peignes acoustiques, suppressions des aérofreins, suppression des multiplicateurs et donc de nombreux bruits mécaniques, explique GEG énergies nouvelles et renouvelables dans un communiqué. 

En 2021, le chantier se concentre sur le démontage des parties hors-sol exclusivement : « En 2022, aura lieu la partie démantèlement de la partie sous-sol, c’est-à-dire les réseaux enterrés et les fondations en béton. Enfin, débutera l’opération de levage et d’érection des nouvelles éoliennes, » explique Antoine Charrier.

Les anciennes éoliennes recyclées 

Les nouvelles éoliennes devraient voir le jour d’ici la fin de l’année 2022, mais quid des anciennes ?

Les pales des éoliennes vont être recyclées en mobilier urbain - 25 mai 2021
Les pales des éoliennes vont être recyclées en mobilier urbain - 25 mai 2021 © FTV - Chloé Fabre

L'entreprise en charge du démantèlement assure que 95% des matériaux vont être recyclés : "Concernant les anciennes éoliennes et les matériaux dont elles sont composées, près de 95% de la masse éolienne part dans des filières de recyclage très commune. Le béton des fondations est concassé et réutilisé dans des matériaux de construction pour le terrassement et du nouveau ciment par exemple. L’acier des mât est refondu pour faire des nouvelles pièces. La nacelle va être réutilisée pour du rétrofit. On va réutiliser des pièces pour des anciens parcs, un marché de seconde main. Et pour les pales d’éoliennes, on envisage du mobilier urbain comme des bancs publics, des bureaux, des chaises," explique Antoine Charrier.

Cette opération de démantèlement reste encore rare, mais elle devrait se développer. Ne serait-ce que pour remplir les objectifs affichés par la France : atteindre 20% d'électricité produite à partir de l'éolien d'ici 2028. Elle n'est que de 7% aujourd'hui. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement économie paysages à l'antenne vos rendez-vous