Cet article date de plus de 4 ans

La station de ski de Puyvalador ouvrira-t-elle cette saison ?

Des 7 stations de ski des Pyrénées-Orientales, celle de Puyvalador est en sursis. Affaiblie par des problèmes financiers et un manque récurrent de neige, la petite station du Capcir est très endettée, environ 320.000 euros. Une somme énorme pour cette commune de 73 habitants.
Les 17 pistes se trouvent entre 1.700 et 2.380 mètres d'altitude. La saison de ski à Puyvalador est souvent assez courte et les frais de personnel et de fonctionnement sont importants.

Dernièrement, le conseil municipal a décidé d'arrêter l'exploitation de la régie municipale qui gère la station. Le déficit étant trop important pour le budget de la commune. Pour les commerçants, c'est le drame.

Le reportage de Dorothée Berault et Philippe de Leyritz
 
durée de la vidéo: 01 min 48
La station de ski de Puyvalador ouvrira-t-elle cette saison ? ©France 3 LR


Un collectif vient de se constituer pour éviter la fermeture totale de la station, cette saison. L'objectif est de créer une société privée pour exploiter le site. Cela pourrait sauvegarder des emplois et maintenir l'activité touristique et économique.
 

Nous avons besoin de 150.000 euros pour monter la société", explique Vincent Daniel, ancien directeur de la station et membre du collectif. "Les gens qui veulent devenir actionnaires, même à hauteur d'une centaine d'euros, sont les bienvenus".


L'idéal serait des investisseurs privés, Vincent Daniel dit qu'il est en contact.

Selon nos confrères de France bleu Roussillon, le maire par intérim, Daniel Marin, est d'accord pour que la station soit reprise.
 

"Puyvalador est une toute petite commune. Elle n'a pas les capacités de soutenir une station de ski.".


Le maire se dit "prêt à accompagner toutes les initiatives, mais l'économie de la neige ne suffira pas. Il faudrait diversifier les activités, avec la randonnée, le cyclisme... Ce serait une solution en complément de la neige.".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stations de ski économie tourisme ski sport emploi ruralité société montagne sorties et loisirs politique