Une trentaine de migrants mineurs de Calais doivent arriver à Bolquère

Bolquère (Pyrénées-Orientales) - la mairie - archives / © mairie de Bolquère
Bolquère (Pyrénées-Orientales) - la mairie - archives / © mairie de Bolquère

Dès le début de la semaine prochaine, des jeunes mineurs isolés âgés de 8 à 17 ans, tous venant de la jungle de Calais, seront accueillis sur la commune de Bolquère, dans les Pyrénées-Orientales. Ils logeront dans le centre de vacances EDF de Bolquère-Pyrénées 2000.

Par Fabrice Dubault


L'annonce a été faite lundi en conseil municipal. Bolquère va accueillir une trentaine de migrants mineurs de la jungle de Calais.

Les jeunes seront encadrés par le personnel du centre EDF et logés dans les locaux du centre de vacances.
La commission de sécurité doit valider la conformité du site jeudi, pour permettre l'accueil d'une trentaine de mineurs, dès le début de la semaine prochaine.

Comme pour le centre de vacances EDF de Sainte-Marie-la-Mer qui va accueillir 86 migrants, celui de Cerdagne a passé un accord avec l'Etat.

Le maire de la commune, Jean-Pierre Abel, comme celui de Saint-Bauzille-de-Putois, et d'autres maires de la région dénoncent l'autoritarisme de l'Etat et le manque de concertation avec les communes.

Outre, les centres de Saint-Paul-de-Fenouillet (20 personnes),  Campôme (18 personnes) et Sainte-Marie-la-Mer (86 personnes), des places d'accueil vont être ouvertes à Vernet-les-Bains et au Barcarès.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus