Cet article date de plus de 4 ans

Une rame TGV expérimentale teste le roulage sur la ligne LGV Nîmes-Montpellier

C'est un chantier ferroviaire qui avance à grande vitesse... celui du contournement LGV Nîmes-Montpellier. Il doit être livré début décembre. Mais auparavant, une rame d'essai TGV doit tester les équipements et la signalisation. Nous l'avons filmé au roulage ce mardi.
Une centaine d'ingénieurs et de techniciens sont mobilisés pour les tests dont 50 personnes à bord de la rame.

Depuis mi-juillet, la ligne LGV du contournement Nîmes-Montpellier fait l'objet de tests quotidiens extrêmement précis. Signalisation, programmation informatique, puissance électrique, roulage, vitesse... tout est passé au peigne fin.

Au total, près de 160 essais de voie seront effectués jusqu'à la mi-octobre. Les premiers à 100km/h puis 160km/h, 200 puis 220, vitesse commerciale d'exploitation des futurs TGV.

Les essais de qualification de la LGV se feront en novembre à 242km/h. Soit 10% de plus que la vitesse maximum.

Une ligne mixte fret-voyageurs


Dès le 10 décembre prochain, plus de 40 trains de marchandises circuleront sur la ligne quotidiennement. En attendant les TGV et les voyageurs qui se masseront sur les quais de la gare TGV Montpellier Sud de France à partir de l'été 2018.


Plus de 3 millions de voyageurs par an devraient transiter par la gare TGV de Montpellier


Un édifice avec une toiture en béton fibré lui aussi en phase de derniers tests : désenfumage et résistance à l'eau par exemple...

durée de la vidéo: 01 min 37
Nîmes-Montpellier : une rame TGV expérimentale teste le roulage sur la ligne LGV ©F3 LR


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lgv économie transports transports en commun travaux ferroviaires sncf