La réplique sur le costard d'Emmanuel Macron à Lunel interroge

Archives. Emmanuel Macron interpellé par deux militants à Lunel le 27 mai 2016 / © SYLVAIN THOMAS / AFP
Archives. Emmanuel Macron interpellé par deux militants à Lunel le 27 mai 2016 / © SYLVAIN THOMAS / AFP

"Vous n'allez pas me faire peur à votre T-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler" : la phrase prononcée par Emmanuel Macron à Lunel  vendredi continue de provoquer de vives réactions. Interpellé par deux militants sur le 49.3 le ministre de l'Economie a répondu cash.

Par Laurence Creusot

Echange musclé entre le ministre et des militants de la CGT lors d'un déplacement à Lunel (Hérault) vendredi. Pris à parti par deux militants qui lui reprochaient notamment le recours au 49-3 à l'Assemblée nationale sur la loi travail, le ministre s'est emporté: "vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler", a-t-il déclaré sans qu'on puisse distinguer sur les images le message écrit sur le tee-shirt en question. "Mais je rêve de travailler monsieur Macron", lui a répondu un militant.

Depuis l'extrait vidéo de l'échange musclé a été repris sur les réseaux sociaux

Réactions

Les internautes se sont emparés du "costard" de Macron.

Un Tshirt recouvert du hastag #Jesuismépris est apparu mais aussi le hastag #UnTshirtpourMacron lancé par la militante féministe caroline de Haas.


Des propos insultants selon la CGT

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a reproché dimanche au ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, d'avoir tenu des propos "insultants" pour les chômeurs, ajoutant qu'"il ne connaît pas la vraie vie".
Emmanuel Macron est "hors sol, il ne connaît pas la vraie vie", a ajouté le leader de la CGT sur BFMTV, invité à commenter l' échange entre le ministre de l'Économie et des opposants à la loi travail 

"C'est insultant pour les six millions de chômeurs", a estimé Philippe Martinez.


Il a comparé la phrase de M. Macron à celle du publicitaire Jacques Séguéla qui avait lancé en 2009: "si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on
a quand même raté sa vie".

 

Sophia Aram sur France Inter

Ce matin Sophia Aram dans sa chronique revient sur la communication du ministre de l'Economie et évoque l'échange de Lunel.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus