Cet article date de plus de 8 ans

Les Restos du coeur de Ganges se retrouvent sans local

Le centre de distribution des Restos du coeur de Ganges ne rouvrira pas ses portes. La mairie a décidé de ne plus mettre de local à disposition de l'association de Coluche. Une décision qui choque à quelques jours du lancement de la campagne d'hiver.
Ganges (Hérault) - l'ancien local des Restos du coeur - 8 novembre 2012.
Ganges (Hérault) - l'ancien local des Restos du coeur - 8 novembre 2012. © F3 LR

C'est dans une ancienne filature que les Restos du coeur accueillaient, à Ganges, depuis 15 ans, une centaine de famille en difficulté. Ils ont distribué 17.000 colis-repas, lors de la dernière campagne hivernale.
Cette année, les portes du centre resteront fermées, la ville a décidé de reprendre les locaux.
Le maire souhaitait, en fait, coordonner le travail des différentes associations. Un volonté vécue comme une forme d'ingérence inacceptable pour les Restos du coeur.

Le maire socialiste assume la décision du conseil municipal. Dans un bassin d'emploi qui compte près de 20% de chômeurs et où le quart des électeurs votent Front national, les élus doivent, selon lui, s'impliquer dans le social. Il affirme avoir agit en concertation.

Les Restos du coeur ont essayé de trouver un nouveau local, mais sans succès, pour l'instant.
Une épicerie sociale devrait bientôt voir le jour, en attendant, les familles en difficulté devront chercher ailleurs, l'aide dont elles ont besoin.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité politique social vie associative