Ruralité : 225 communes d'Occitanie choisies pour le programme "Petites villes de demain"

C’est un phénomène depuis la crise sanitaire du covid : les petites communes redeviennent attractives pour ceux qui veulent se mettre au vert. Des territoires qui ont beaucoup souffert ces dernières années. Pour les aider à rebondir, un nouveau programme d’aides est lancé.

Magalas dans l'Hérault, l'une des 225 "Petites villes de demain" en Occitanie
Magalas dans l'Hérault, l'une des 225 "Petites villes de demain" en Occitanie © Gérard Houin/BELPRESS/MAXPPP

Redonner vie aux villages, aux territoires oubliés, voilà l'ambition de ce programme. Son nom ? "Petites villes de demain" et il concerne les communes de moins de 20 000 habitants. La liste pour l'Occitanie a été annoncée.

225 communes ont été choisies dans la région en fonction de 2 critères essentiels : leur situation géographique et la présence de commerces. Anduze, Marvejols, Loupian, Gruissan ou le Boulou font partie des heureux élus mais il y en a bien d’autres...

Les Pyrénées-Orientales et le Gard en première ligne

Voici le nombre de communes sélectionnées par département dans l’ex Languedoc-Roussillon :

Pyrénées-Orientales : 25 communes sélectionnées

Gard : 21 communes sélectionnées

Hérault : 19 communes sélectionnées

Aude  : 15 communes sélectionnées

Lozère : 14 communes sélectionnées

Ce projet est porté par le Ministère de la Cohésion des Territoires. Une enveloppe globale de 3 milliards d’euros jusqu’en 2026 est injectée dans ce programme à l’échelle nationale. Est-ce que ce sera suffisant pour tout le monde ? C’est à voir car le programme est ambitieux. 

Etre un accélarateur de projets

Concrètement, il s'agit de permettre aux collectivités de mener à bien leurs projets et même de les accélérer. Par exemple développer le recours au vélo, lutter contre l’habitat indigne, recycler des friches industrielles…

De quelle façon les communes seront-elles aidées ? Elles pourront bénéficier de :

225 villes d'Occitanie sélectionnées  pour devenir les petites villes de demain.
225 villes d'Occitanie sélectionnées pour devenir les petites villes de demain. © Agence nationale de la cohésion des territoires

Opération revitalisation

Les premières aides pourraient arriver en 2022. L’objectif de ces subventions est de rendre les centres de ces communes plus attractifs. Un enjeu économique mais aussi sociétal car ces derniers mois, de nombreux Français ont exprimé leur envie de quitter les métropoles pour s'installer à la campagne. Conséquence de la crise du coronavirus.

Mais ces choix ne pourront se concrétiser que si ces petites communes offrent qualité de vie et services. Ce qui n'est plus toujours le cas. Exode rural, émergence des aires urbaines, baisse de moyens, fermeture des services publics... Ces bourgs ont connu de profondes mutations ces 50 dernières années. Reste à savoir si ce coup de pouce permettra à ces "Petites villes de demain" de retrouver un nouveau souffle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique ruralité société démographie aménagement du territoire environnement