Hérault et Gard : records historiques de sécheresse avant l'été

Les départements de l’Hérault et du Gard ont connu un important épisode de sécheresse cet hiver. Une baisse de 60% des précipitations a été enregistrée en plaine et sur le littoral du Languedoc entre septembre et mars. Un déficit de pluie jamais vu dans les archives météo.

Jusqu'à 60% de baisses de précipitations ont été enregistrées dans le Gard et dans l'Hérault.
Jusqu'à 60% de baisses de précipitations ont été enregistrées dans le Gard et dans l'Hérault. © F3 LR

Alors que l'Occitanie vient de subir un spectaculaire épisode de gel, un autre phénomène météorologique, plus inégal et plus long, a mis à mal la terre de la région : la sécheresse. La saison hivernale a été particulièrement faible en chute de précipitation, battant des records depuis le début des mesures de pluviométrie en Languedoc-Roussillon.

Chaque année, la pluviométrie est mesurée sur ce qu’on appelle la période de décharge, c'est-à-dire les mois entre septembre et mars, durant lesquels les précipitations sont les plus importantes.

Manque de pluie : une année record

A Aigues-Mortes, en Camargue gardoise, il est tombé moins de 145 mm de pluie sur la saison, soit une baisse de 64%. Un record depuis le début des mesures de précipitations sur la commune, en 1825.

Record battu depuis 1968 à Montpellier-aéroport : 63% de baisse de précipitations. Il n’est tombé que 168 mm de pluie en 7 mois. 

La plaine et le littoral particulièrement touchés

“La situation est assez disparate sur la région”, précise Cécile Guillon, responsable climat Sud-Est à Météo France. “La pluie est tombée de manière inégale entre le sud du Massif central où l’on a mesuré un cumul des précipitations de 1 000 mm et les plaines viticoles et le  littoral où là, les précipitations n’ont pas dépassé 300 mm.”.
En revanche, sur la zone du littoral et de la plaine, le déficit de précipitation est généralisé, bien en dessous des mesures les plus basses effectuées jusqu’ici et d’environ 60% de moins que les années précédentes.

L’Aude bien que moins touchée par le phénomène présente également un déficit important de 40% à 50% de moins que la normale. 

La situation devrait s’améliorer dès ce week-end avec un important épisode pluvieux mais court. Il devrait tomber entre 20 et 40 mm de pluie entre samedi et dimanche. Et d'autres précipitations sont annoncées pour la fin de la semaine prochaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo environnement camargue nature parcs et régions naturelles