Cet article date de plus de 4 ans

Des migrants de la jungle de Calais attendus à Bruniquel dans le Tarn et Garonne

24 réfugiés vont être hébergés temporairement dans les locaux de l'ancienne gendarmerie de Bruniquel dans le Tarn et Garonne. Ils font partie des migrants installés à Calais. Ils ne devraient pas rester plus de 3 mois, le temps d'étudier et éventuellement de régler leur situation administrative.
Des migrants évacués de la jungle de Calais
Des migrants évacués de la jungle de Calais © AFP
24 réfugiés qui sont installés dans la jungle de Calais devraient être hébergés provisoirement à Bruniquel. 
La préfecture avait repéré dans le petit village du Tarn et Garonne des bâtiments inutilisés, en l'occurrence les anciens locaux de la gendarmerie. Les services de l'Etat ont ensuite contacté le maire et le propriétaire des bâtiments (le département du Tarn et Garonne).

Le maire et le conseil municipal ne se sont pas opposés à l'accueil de ces migrants sur la commune mais ils auraient obtenu des garanties de la préfecture sur la bonne organisation de ce centre.
Les 4 appartements de l'ancienne caserne devront donc permettre d'héberger des migrants pour une durée maximale de 3 mois, le temps d'examiner et éventuellement de régler leur demande de régularisation. Ce centre d'accueil et d'orientation devrait être prêt au début du mois d'Octobre. Deux associations sont partenaires et permettront d'aider à la gestion de la vie quotidienne de ces migrants en demande d'exil.

Une réunion d'information est prévue lundi 12 Septembre à 19 heures à la salle des fêtes de Bruniquel afin d'informer la population.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réfugiés société migrants à calais immigration migrants