A Montauban un homme fonce sur un policier avec un couteau, ce dernier fait alors usage de son arme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cassuto Karen

Dans le Tarn-et-Garonne, à Montauban, vendredi 12 mars 2021, un homme fonce sur un policier avec un couteau. Le policier tire pour se défendre. Les syndicats de police réagissent.

"On assiste à une banalisation de ce genre de faits", nous confie un policier encarté au syndicat Alliance. Les faits dont il parle sont graves. Vendredi 12 mars 2021, à 19 heures, la police reçoit un coup de téléphone d'un habitant de Montauban dans le Tarn-et-Garonne. Un homme, bien connu des services de police, aurait été vu rue Frédéric Cayrou avec un couteau de 20 centimètres, il serait un danger pour lui-même. Les forces de l'ordre interviennent alors pour éviter ce qui semble être une tentative de suicide. Mais l'homme devient menaçant pour la police.

Légitime défense

Sur place, les premiers policiers en civil demandent des renforts. Des forces de l'ordre arrivent en tenue, l'homme muni de son couteau fonce alors sur l'un d'entre eux. Surpris, le policier tire, sans toucher son agresseur.

Il n'a pas pris le temps de viser, heureusement l'homme n'a pas été touché et s'est immédiatement arrêté. Cela prouve néanmoins qu'il s'agissait bien d'une légitime défense.

Un policier membre du syndicat Alliance

L'homme aurait ensuite été "tasé" afin que les policiers puissent le désarmer et l'interpeller. "Après avoir été vu par un médecin, il a été placé en garde à vue dans les locaux de Montauban", indiquent les policiers.

Enquête pour homicide

Le policier syndiqué que nous avons contacté fait part de sa satisfaction en apprenant que le procureur ouvre une enquête pour tentative d'homicide. "Cela montre que le procureur espère faire entendre la dangerosité de ces faits. Cependant, l'affaire ne sera probablement pas portée aux assises, elle risque d'être re-qualifiée en violence volontaire ou aggravée".

L'enquête devrait révéler le profil de l'agresseur, espèrent les policiers. "On saura s'il était malade ou sous l'emprise de drogue".

Réaction des syndicats

"Cette affaire montre bien que l'on n'a plus peur des gendarmes, des policiers qui d'ailleurs viennent aider à l'origine lors de cette tentative de suicide. Tentative de suicide qui, sur place, pour des raisons inexpliquées bascule totalement", analyse un policier.

Sur les réseaux sociaux, le syndicat Alliance 82 réagit : "Alliance Police Nationale salue le sang froid et le professionnalisme des policiers et apporte son sincère soutien au policier victime de cette tentative d'homicide".

TENTATIVE D'HOMICIDE SUR DES POLICIERS MONTALBANAIS Le 12 Mars 2021 vers 19h, Rue Frédéric Cayrou, les policiers...

Publiée par Alliance pn 82 sur Samedi 13 mars 2021

Demande de renforts

Dans le communiqué, les syndicats demandent surtout des effectifs en renfort pour les policiers dans le Tarn-et-Garonne. 

Alliance Police Nationale ne peut que s'inquiéter du manque d'effectifs sur le commissariat de Montauban et s'étonne qu'un équipage spécialisé, tel que le GSP (Groupe de sécurité de sécurité), ne soit composé que de deux fonctionnaires alors même que cette unité est appelée en priorité sur les interventions les plus périlleuses. Alliance Police Nationale demande un renfort urgent de policiers sur le Tarn-et-Garonne afin de renforcer toutes les unités de voie publique mais également d'investigation.

Communiqué Alliance

L'enquête est confiée à la sûreté urbaine du Commissariat de Montauban.