Colère des agriculteurs. Les manifestants bloquant la centrale de Golfech accentuent la pression

Les agriculteurs du Tarn-et-Garonne qui bloquent la centrale de Golfech depuis cinq jours, se sont rapprochés du site dans la matinée du vendredi 26 janvier 2024. Objectif : mettre la pression sur Gabriel Attal, qui doit annoncer des mesures en faveur de la profession aujourd'hui.

Les agriculteurs tarn-et-garonnais ne lâchent rien. Depuis cinq jours, ils bloquent la centrale de Golfech grâce à trois barrages distincts. Et ce vendredi 26 janvier 2024, un groupe de paysans s'est rapproché du site. Ils ne sont plus qu'à quelques mètres de l'entrée de la centrale. 

 "L'objectif, c'est de faire monter la pression sur Gabriel Attal" explique Cyril Perra de la FDSEA 82. Car c'est aujourd'hui que le Premier ministre, en déplacement dans une exploitation à Montastruc-de-Salies (31), doit annoncer des mesures en faveur du monde agricole. Mais à l'instar de ses collègues - comme en témoigne ce post sur Facebook - l'espoir ne semble pas de mise.

"À vrai dire je suis pessimiste, je ne crois pas que cela changer notre situation" souffle Cyril Perra. Il ne sait pas encore combien de jours il compte bloquer la centrale nucléaire avec ses collègues agriculteurs. "On va peut-être monter en convoi sur Paris, ça va dépendre de l'évolution de la situation" explique-t-il. 

La centrale fonctionne normalement 

Du côté de la direction de la Centrale, on se veut confiant. "Les salariés peuvent entrer et sortir de la Centrale. Certains néanmoins sont obligés d'y aller à pied, à cause des barrages" explique-t-on du côté du service communication d'EDF. 

"La centrale fonctionne normalement, l'installation est sécurisée, il n'y a pas d'inquiétude particulière." souligne notre interlocuteur.