• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gilets Jaunes : dans le Tarn-et-Garonne, l'auteur de la pancarte “flic suicidé à moitié pardonné” poursuivi pour outrage

© J-M Baloy/MAXPPP
© J-M Baloy/MAXPPP

Un gilet jaune de Caussade dans le Tarn-et-Garonne est poursuivi pour outrage à personne dépositaire de l'autorité publique. Il avait apposé sur sa camionnette une pancarte " flic suicidé à moitié pardonné".

Par Juliette Meurin

Il est convoqué devant la justice le 12 juillet prochain.
Un gilet jaune de Caussade dans le Tarn-et-Garonne qui avait collé à l'arrière de sa camionnette une pancarte "flic suicidé à moitié pardonné" sera poursuivi pour outrage à personne dépositaire de la force publique.
Il avait été placé en garde à vue lundi 22 avril. Il avait ensuite été présenté au parquet de Montauban.


Ce mardi 23 avril, le préfet du Tarn-et-Garonne a condamné des propos inqualifiables.
Sur le compte twitter de la préfecture, il indique "espérer une condamnation à la hauteur de l'ignominie des propos".
 

Sur le même sujet

Des enseignants manifestent avec les "gilets jaunes"

Les + Lus