Hommage à Kelly Meafua, le rugbyman de l’USM mort après avoir sauté d’un pont à Montauban

Publié le Mis à jour le
Écrit par June Raclet

Un millier de personnes se sont réunies au stade de Sapiac à Montauban ce lundi 9 mai pour rendre un dernier hommage au joueur de rugby de l'USM Kelly Meafua, décédé tragiquement samedi matin.

Des supporters, le club au complet, des membres de la communauté du Pacifique Sud ainsi que sa famille … près d’un millier de personnes sont venues rendre un dernier hommage à Kelly Meafua. 

Selon nos informations, le troisième ligne qui évoluait à l’USM, club de Pro D2 de Montauban, serait mort après avoir sauté du haut du Pont-Vieux vers 6 heures du matin samedi 7 mai, à la suite d’une soirée alcoolisée en boîte de nuit. « On savait que Kelly sortait tout le temps, mais ça ne s’était jamais terminé comme ça », souffle Dominique, supportrice de l’USM, parmi la foule.

Emotion partagée entre le club, les supporters et la famille

Ce lundi 9 mai en fin d’après-midi, le président et l’entraineur du club ont pris tour à tour la parole au milieu du stade de Sapiac de Montauban, emplie d’une foule de supporters très émus.

« C’est une grande émotion pour tout le monde. C’était un joueur sympathique qui avait tout le temps le sourire », souffle un supporter. « C’était un joueur exceptionnel, un exemple pour nos futurs joueurs, pour nos enfants. On est là pour lui et pour soutenir sa famille », ajoute une supportrice du club.

Le troisième ligne de 31 ans étant originaire du Samoa, des membres de cette communauté sont également venus soutenir sa famille et lui rendre hommage. « Pour nous, membres de la communauté des Samoas, c’est important de rester soudés et de venir soutenir tous les jeunes rugbymen du Pacifique », explique une supportrice de l’USM.

Même si le procureur de Montauban, Bruno Sauvage, privilégie la piste d’un « dramatique accident », une autopsie a tout de même été demandée par le parquet afin de déterminer les causes exactes du décès. Des prélèvements seront également effectués pour déceler d’éventuelles traces d’alcool et de stupéfiants, dont les résultats sont espérés en milieu de semaine.