Interruption du trafic, routes coupées, fermeture de services publics : une manifestation agricole perturbe des accès à Montauban et ses alentours

Des dizaines d'agriculteurs réunis dans des convois se sont retrouvés tôt mercredi 8 novembre dans le Tarn-et-Garonne direction Montauban. objet de leur colère, la hausse des charges. Le trafic routier est perturbé et certains services publics fermés.

Après les agriculteurs du Gers hier, leurs homologues du Tarn-et-Garonne manifestent une bonne partie de la journée du mercredi 8 novembre dans le département.100 tracteurs dont 70 remorques sont arrivés à Montauban en provenance de Castelsarrasin, de Caussade notamment.

Le centre-ville de Montauban perturbé à la mi-journée

"Le monde agricole se sent en danger face à la hausse des charges. Nous n'arrivons plus à trouver des revenus. Nous n'avons d'autres choix que de sortir et d'exprimer notre mécontent de manière plus musclée face à l'inaction des différents ministères" justifie Jean-Baptiste Gilbert, président des Jeunes Agriculteurs du département, dans une vidéo diffusée sur Facebook.  

En milieu de matinée, plusieurs convois d'une dizaine de tracteurs se sont élancés en direction de Montauban. Ils ont ralenti la circulation au niveau de l'A62. 

Des itinéraires ont donc été ponctuellement déviés voire interrompus sur ces axes routiers. La fin de cette opération escargot a pris fin aux alentours de 13 heures.

Selon la précture, le rond-point d'Aussonne est actuellement bloqué "en raison d'un déversement de plusieurs bennes". Le centre-ville de Montauban dans sa globalité devrait également être secoué en début d'après-midi. 

Les automobilistes invités à prendre leurs dispositions

Il est donc recommandé aux usagers "de prendre leurs dispositions", notamment grâce à l'actualisation des perturbations mise en ligne sur les réseaux sociaux. Physiquement, la préfecture comme la Direction départementale des territoires (DDT) seront "exceptionnellement fermées au public".

Hier, les manifestants gersois n'ont pas hésité à déverser un mélange de terre et d'ail pourri devant la DDT à Auch pour faire entendre leur colère contre la Politique agricole commune.