Montauban : ce que l'on sait sur l'agression mortelle d'un ancien parachutiste

Publié le Mis à jour le

Les investigations se poursuivent pour faire la lumière sur la mort d'Emmanuel Cueff, après une bagarre devant un restaurant de Montauban, vendredi 29 octobre. Il aurait été agressé par un individu, avant de succomber dimanche des suites de ses blessures.

Que s'est-il réellement passé la nuit du vendredi 29 octobre, devant le restaurant le Nautic à Montauban? Emmanuel Cueff, un ancien parachutiste âgé de 50 ans, y est violemment agressé sous les yeux de sa femme et laissé pour mort devant le parking de l'établissement. Il est décédé dimanche au CHU de Toulouse des suites de ses blessures. "Les investigations se poursuivent avec énormément d'informations à analyser", nous a précisé ce mardi 2 novembre le bureau du procureur de la République de Montauban, saisi de l'affaire avec les enquêteurs de la police judiciaire toulousaine.

Un ou plusieurs agresseurs? 

Les circonstances de cette agression mortelle et le nombre de personnes impliquées sont jusqu'ici assez troubles. Le parking du restaurant le Nautic ne dispose d'aucune camera de vidéosurveillance, seuls les premiers témoignages recueillis sur place ont permis de dresser un tableau des faits.

Une violente altercation entre la victime, son épouse et plusieurs individus auraient eu lieu dans l'enceinte du restaurant. Le couple serait rapidement parti, avant d'être rattrapé puis violenté sur le parking. 

Mais le témoignage de l'épouse récemment recueilli contredit cette première version. Contrairement a ce qui a été raconté, Emmanuel Cueff "n'a pas été roué de coups", précise le bureau du procureur de la République de Montauban. "Selon sa compagne qui était présente au moment de l'agression, il a reçu un coup de poing et un coup de pied par un seul individu", rajoute-t-on. Sa tête cogne violemment le sol ; l'homme est finalement transporté par les secours au CHU de Toulouse. En état de mort cérébrale, il décède des suites de ses blessures deux jours plus tard. Sa femme elle, n'est que légèrement blessée.

De vives réactions sur les réseaux sociaux

C'est sur Twitter que l'amicale du 17e Régiment du Génie Parachutiste a annoncé lundi 1er novembre la mort de l'ancien soldat. 

Des messages de soutien et d'indignation fleurissent sur les réseaux sociaux. Côté politique, l'extrême-droite n'a pas attendu longtemps avant de récupérer l'événement, alors même que la lumière n'a pas encore été faite sur le meurtre d'Emmanuel Cueff. Laurent Jacobelli, le porte-parole du Rassemblement National, ainsi que d'autres élus du parti se sont exprimés pour condamner les faits, et dénoncer un "ensauvagement" de la société. 

 

Une cagnotte en ligne, présentée comme un fonds de soutien à la femme de la victime et ses deux enfants a été créée. Mardi dans la matinée, elle avait déjà recueilli près de 7.500 €.