Premier féminicide de l'année dans l'Hexagone : "Il n'y a plus aucun doute sur ce qui s'est passé"

Les corps d'une femme de 62 ans et d'un homme de 75 ans avaient été retrouvés le mardi 2 janvier à leur domicile, à Nègrepélisse, dans le Tarn-et-Garonne. L'homme a tué sa compagne avant de retourner l'arme contre lui. Les autopsies confirment le féminicide. Les faits se seraient déroulés dans un contexte de séparation difficile.

C'est donc le premier féminicide de l'année en France. Les corps sans vie de deux personnes avaient été découverts en début de semaine, à leur domicile, à Negrepelisse, dans le Tarn-et-Garonne. Le drame s'est passé dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 janvier 2024.

Le Parquet de Montauban avait expliqué que la piste privilégiée était celle de l'homicide conjugal suivi d'un suicide. Piste confirmée, puisque les autopsies ont établi que le septuagénaire avait tué sa compagne avec son fusil avant de retourner l'arme contre lui.

A lire : Féminicide : une femme de 61 ans retrouvée morte, tuée par arme à feu, son compagnon l'aurait abattue avant de se suicider

"Il n'y a plus aucun doute sur ce qui s'est passé"

Les autopsies des deux corps, pratiquées à Toulouse, ont permis de préciser le déroulé des faits.

La victime, âgée de 62 ans, a été tuée à bout portant par son conjoint. L'homme, âgé de 75 ans, s'est ensuite suicidé.

Il a retourné l'arme au niveau du dessous du menton.

Substitut du procureur de Montauban


Les balles retrouvées dans les deux corps étaient les mêmes, mais la peau et les vêtements de la victime présentaient des traces de brûlure à l'entrée du projectile, caractéristique d'un tir à bout portant. C'est ce qu'a précisé la substitut du Procureur de Montauban à l'AFP.

La 1ère victime de féminicide en France métropolitaine en 2024

D'après ces résultats, la retraitée serait donc la première victime connue de féminicide en France métropolitaine en 2024.

Le mobile semble lié à une séparation.

Il ressort des différentes auditions de l'entourage proche qu'il y avait une situation conflictuelle dans le couple et que la séparation était vraiment imminente.

Substitut du procureur de Montauban


En Nouvelle-Calédonie, le corps sans vie d'une mère de famille de 29 ans avait été découvert lundi 1er janvier. Son conjoint est depuis activement recherché.
En moyenne, un féminicide survient tous les trois jours en France. Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a donné mardi le chiffre de 94 féminicides en 2023, contre 118 en 2022.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité