Tarn-et-Garonne : la centrale nucléaire de Golfech à l'arrêt en raison d'une vanne défectueuse

EDF a annoncé samedi 14 novembre par le biais d'un communiqué avoir procédé à l'arrêt de la centrale nucléaire de Golfech, en raison d'une vanne défectueuse. "Cet évènement n'a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l'environnement", selon l'opérateur.

Le réacteur N.1 est déjà à l'arrêt depuis plusieurs mois pour des opérations de maintenance et de renouvellement du combustible.
Le réacteur N.1 est déjà à l'arrêt depuis plusieurs mois pour des opérations de maintenance et de renouvellement du combustible. © C.Ravier/FTV
La production d'électricité a été stoppée samedi 14 novembre à la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, en raison d'une "vanne bloquée", a annoncé EDF dans un communiqué publié en fin d'après-midi. L'opérateur de la centrale, précise que "peu avant 12h00, l'unité de production N.2 de la centrale nucléaire EDF de Golfech a été mise à l'arrêt pour maintenance, suite à un aléa technique au niveau d'un système de sauvegarde".

Anomalie

Les techniciens d'EDF ont décelé "une anomalie sur une vanne qui est restée bloquée, nécessitant une intervention immédiate".

Cet évènement n'a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l'environnement.

EDF

Plusieurs dysfonctionnements déjà relevés

Des dysfonctionnements ont été relevés ces dernières années à Golfech par l'Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), qui ont valu au directeur de la centrale une convocation devant l'ASN, entité veillant au bon fonctionnement du parc nucléaire français.
    
La centrale de Golfech, qui assure 50% de l'approvisionnement en électricité de la région Occitanie, est composée de deux réacteurs de 1.300 mégawatts et le réacteur N.1 est déjà à l'arrêt depuis plusieurs mois pour des opérations de maintenance et de renouvellement du combustible.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement industrie économie