Cet article date de plus de 5 ans

Sylvia Pinel quitte le gouvernement pour la Région... et son siège de députée

La ministre PRG du Logement a quitté le gouvernement, comme prévu, pour se consacrer à son mandat de première vice-présidente de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon. Mais elle va aussi cumuler avec son mandat de députée du Tarn-et-Garonne. 
Sylvia Pinel, au gouvernement depuis mai 2012, a quitté toute fonction gouvernementale à la faveur du remaniement de ce jour voulu par le Président de la République qui a permis notamment l'entrée de Jean-Michel Baylet, le patron du PRG, comme ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités locales.
Sylvia Pinel avait annoncé à France 3 en décembre dernier, qu'elle souhaitait quitter le gouvernement pour se consacrer à son mandat de 1ère vice-présidente du Conseil régional Midi-Pyrénées. 

La Région... et l'Assemblée Nationale

Dégagée de tout portefeuille gouvernemental, son nom restant associé au dispositif de défiscalisation des propriétaires de logements neufs mis à la location, Sylvia Pinel va donc avoir le temps de gérer la nouvelle grande région et notamment ses prérogatives en tant que 1ère vice-présidente, portant sur l’Aménagement du territoire, les TIC et les politiques contractuelles. 
Mais au-delà de ses responsabilités régionales, Sylvia Pinel va également retrouver le territoire du Tarn-et-Garonne, car la loi (voulue par Nicolas Sarkozy quand il était chef de l'Etat) prévoit qu'un député qui a participé au gouvernement retrouve automatiquement son mandat quand il quitte son ministère. Réélue députée du Tarn-et-Garonne en 2012, Sylvia Pinel va donc, d'ici quelques semaines, retrouver ce mandat occupé entre-temps par son suppléant Jacques Moignard.

Deux femmes députées à la tête de la région et la question du cumul

Fait tout à fait original, on va donc retrouver à la tête de la région deux femmes, Carole Delga, présidente, et Sylvia Pinel, première vice-présidente, qui sont aussi, toutes deux, députées, la première PS de Haute-Garonne et la seconde, PRG du Tarn-et-Garonne.
La question se pose donc du cumul de ce mandat de parlementaire avec celui de l'exécutif régional. Carole Delga a déjà tranché en indiquant qu'elle ne se représentera pas à la députation en 2017. Mais sur ce sujet, Sylvia Pinel ne s'est pas encore prononcée. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique région occitanie fusion des régions réforme territoriale