Albi : garde à vue de trois praticiens après le décès d'un patient

Publié le Mis à jour le
Écrit par FV (avec AFP)
© France 3

Le parquet d'Albi a confirmé ce mercredi la garde à vue de trois praticiens après le décès suspect d'un patient victime selon l'avocate de la famille d'une "succession accablante de négligences"

Le parquet d'Albi a confirmé ce mercredi à France 3 la garde à vue de trois médecins après le décès en octobre d'un patient atteint d'une infection à l'oeil. 

Un médecin généraliste, un ophtalmologue et un pharmacien ont passé une journée en garde à vue, mardi, cinq mois après le décès selon l'avocate de la famille de la victime qui met en cause "une succession accablante de négligences""Les gardes à vue de médecins sont rarissimes", a indiqué l'avocate, Maître Jehanne Collard.

Les trois professionnels de santé ont été entendus à propos de la mort en octobre de David Combes, 35 ans, père de deux enfants et habitant Arthès, dans le nord du Tarn.

Maître Collard affirme que ce patient, atteint d'une infection à l'oeil, est décédé des suites d'une erreur de prescription de l'ophtalmologue. Selon l'avocate, le pharmacien a délivré "sans sourciller" un médicament contre la toxoplasmose, la Malocide, malgré le dosage manifestement excessif prescrit par le spécialiste.

"L'ophtalmologue lui avait "filé" des antibiotiques, des vitamines et lui avait dit que son infection était probablement liée à une toxoplasmose quand il était enfant", a affirmé l'avocate, mais ce spécialiste s'est "trompé entre les doses" de vitamines et de Malocide. Selon elle, la victime avait eu "des malaises très sévères" mais le médecin généraliste puis l'ophtalmologue lui avaient dit de poursuivre son traitement.

Hospitalisé dans un état critique à Albi puis à Castres, le patient est mort deux jours plus tard. Sa compagne a déposé plainte le lendemain. Dès les jours qui ont suivi, une autopsie avait été demandée par le parquet de Castres. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.