Autoroute Toulouse-Castres : l'opposant Thomas Brail, perché dans un arbre, libéré après 24 heures de garde à vue

Thomas Brail, l'opposant au projet polémique d'autoroute Toulouse-Castres, placé en garde à vue mercredi 25 mai, a été libéré ce jeudi sans avoir été mis en examen. D'autres militants campent toujours près du chantier de la future A69.

Perché dans un platane depuis plusieurs semaines, Thomas Brail, le militant écologiste et fervent opposant au projet d'autoroute Toulouse-Castres, a été emmené ce mercredi par les gendarmes pour "obstruction au chantier" puis placé en garde à vue.

Pas de mise en examen 

L'opposant a passé la nuit à la gendarmerie de Villefranche-de-Lauragais avant d'être libéré 24 heures plus tard. Le parquet de Toulouse indique que l'opposant n'a pas été mis en examen mais qu'il fait l'objet d'une convocation. 

Thomas Brail devra se présenter début juin devant le parquet pour se voir proposer des sanctions, comme des travaux d'intérêt général ou une amende. Cependant, il compte "refuser, pour passer devant le tribunal et échanger avec le juge", a-t-il précisé.

Un campement un peu plus loin

Selon Thomas Digard, du collectif La voie est libre, des opposants au projet d'A69 campent toujours à Vendine, après s'être déplacés de quelques mètres pour ne pas obstruer le chantier.

Ecrit avec AFP.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité