• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Brian Monteith, eurodéputé Pro-Brexit, vit depuis 5 ans dans le Tarn

Brian Monteith, le 27 mai 2019, à Londres. / © Max PPP
Brian Monteith, le 27 mai 2019, à Londres. / © Max PPP

Le candidat du parti du Brexit, Brian Monteith, vient d'être élu au parlement européen. Son élection fait polémique en Angleterre. Selon de nouvelles informations de France 3, l'eurodéputé pro-Brexit vit au moins depuis 5 ans dans le Tarn.

Par Sylvain Duchampt

Personne n'a eu connaissance que Brian Monteith avait été élu eurodéputé. En revanche, il y a pas de doute. Il habite bien dans le Tarn, à Trévien juste à côté de la mairie. Les habitants de la petite commune tarnaise ne cachent pas leur surprise à cette annonce. Un étonnement d'autant plus grand que l'Ecossais l'a été pour le Parti du Brexit.

La formation politique de Nigel Farrage a remporté haut la main les élections européennes au Royaume-Uni, avec 31,6% des voix. Ce score permet aux partisans du Brexit d'envoyer 29 eurodéputés à Bruxelles et à Strasbourg. Parmi-eux : Brian Monteith.

Un candidat Pro-Brexit

L'information est apparue dans un document dans lequel figurait toutes les adresses des candidats. Depuis ces révélations, la presse britannique et plusieurs eurodéputés travaillistes dénoncent "l'hypocrisie" de Brian Monteith.
C'est dans un document que l'adresse en France de Brian Monteith est apparue. / © France 3 Occitanie
C'est dans un document que l'adresse en France de Brian Monteith est apparue. / © France 3 Occitanie
Selon nos informations, l'ancien parlementaire conservateur écossais est installé à Trévien depuis au moins 2014. Discret, se mêlant peu aux activités du village, comme les parties de pétanques réunissant la plupart des Anglais du coin, l'élu vit ici un peu à part. A tel point que depuis son installation, il ne parle toujours pas le français.    

Les quelques personnes de Trévien ayant échangé avec lui connaissaient sa position en faveur du Brexit. "Cela choquait particulièrement les autres Anglais du village qui eux s'y opposaient" selon un témoignage.

Des vacances entre amis

Brian Monteith n'hésite pourtant pas à partager sa belle maison et sa piscine, situées sur les hauteurs du Carmausin, pour avec ses compatriotes et amis "brexiters".  Comme sur cette photo prise en juillet 2016 par Simon Richards, ardent partisan de la sortie de l'Union européenne et président de la Freedom Association, un think thank anglais qui se décrit lui-même comme "non partisan et de centre droit".
En juillet 2016, Brian Monteith (à droite) reçoit plusieurs de ses amis anglais dans sa maison de Trévien (Tarn) dont Simon Richards, président de Freedom Association. / © France 3 Occitanie - Capture d'écran
En juillet 2016, Brian Monteith (à droite) reçoit plusieurs de ses amis anglais dans sa maison de Trévien (Tarn) dont Simon Richards, président de Freedom Association. / © France 3 Occitanie - Capture d'écran

Un propriétaire, avocat spécialisé dans le conseil offshore

Interrogé par The Guardian, l'eurodéputé reconnait que résider en France était "peu habituel" pour un candidat partisan de la sortie du Royaume-Uni de l'Europe, et dont le parti souhaite limiter le nombre d'étrangers européens sur le sol britannique. Mais Brian Monteith assure que tout va rentrer  dans l'ordre : "J’étais déjà sur le point de déménager au Royaume-Uni lorsque j’ai été invité à me présenter." assure-t-il. 

Selon nos informations, la réalité serait légèrement plus prosaïque. Brian Monteith est simple locataire de sa maison à Trévien. Son propriétaire, un avocat travaillant dans une société de conseils et de services juridiques offshore basée aux îles Caïmans, souhaite récupérer son bien et aurait demandé au nouvel député européen de quitter les lieux. Le "brexiter" Brian Monteith va connaître prochainement une autre sortie de l'Union européenne : son propre Frexit. 

 

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus