Covid de la vache : un 1er cas déclaré dans le Tarn, près de 1200 dans le Sud-Ouest, les exportations reprennent timidement

Le Tarn est touché à son tour par la maladie hémorragique épizootique des bovins, la MHE. Un premier foyer vient d'être découvert à Montredon-Labessionnié. Près de 1200 cas ont déjà été déclarés dans le Sud-Ouest. Cinq départements de la région sont touchés.

Le Tarn vient d'enregistrer son premier foyer de MHE, la maladie hémorragique épizootique. Symbole d'une épidémie en forte progression dans le Sud-Ouest. 1 194 foyers de MHE ont ainsi été recensés à la date du 20 octobre.

1er foyer dans le Tarn

L'épidémie de MHE, la maladie hémorragique épizootique ne faiblit pas. 741 nouveaux foyers se sont ainsi déclarés entre le 12 et le 20 octobre dans le Sud-Ouest. Et parmi eux, le tout premier dans le département du Tarn, qui avait été épargné jusqu'à présent.

Il s’agit d’un élevage bovin, situé sur la commune de Montredon-Labessonnié. Selon la préfecture : "Un seul animal a présenté des signes cliniques et Ils se sont résorbés en moins d’une semaine".
Ce cas n’a pas d’impact pour le département car le Tarn était déjà placé en totalité en zone réglementée.

Près de 2000 foyers détectés

Cette maladie transmise par un moucheron piqueur, affecte les bovins, ovins et cervidés. Elle a été introduite sur le territoire national le 19 septembre dernier. Cependant, elle n’est pas transmissible à l’homme et ne rend pas la viande impropre à la consommation.

 Dans notre région, 5 départements sont touchés, l'Ariège, la Haute-Garonne, le Gers, le Tarn et surtout les Hautes-Pyrénées qui concentre l'essentiel des cas.

Timide réouverture des marchés

La zone de protection de 150 km, mis en place autour des élevages touchés concerne désormais la quasi-totalité de l'Occitanie. Une situation qui inquiète les éleveurs car c'est à cette période qu'ils réalisent une grande partie de leur chiffre d’affaires avec les ventes de broutards à l'étranger.

Début octobre, l'Espagne, elle-même touchée par le virus a donné son feu vert à l'importation de bêtes en provenance de la zone réglementée. Les autorités italiennes viennent aussi de donner leur accord à condition qu'il n'y ait plus de signes cliniques et que les animaux soient désinfectés pendant deux semaines.

Le ministère de l'Agriculture poursuit activement les échanges avec ses partenaires commerciaux pour rouvrir les autres marchés qui restent fermés depuis le début de la crise. C'est le cas des pays de l'Afrique du nord, gros importateurs d'animaux français.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité