Ecologie : le Tarnais Thomas Brail va travailler sur la défense des arbres avec la ministre Elisabeth Borne

L'arboriste-grimpeur tarnais Thomas Brail au milieu de la délégation de défenseurs des arbres reçue par Elisabeth Borne mardi soir au Ministère de la transition écologique à Paris. / © Thomas Brail
L'arboriste-grimpeur tarnais Thomas Brail au milieu de la délégation de défenseurs des arbres reçue par Elisabeth Borne mardi soir au Ministère de la transition écologique à Paris. / © Thomas Brail

Un programme de travail pour faire évoluer la législation française : dans son combat pour protéger les arbres, l'arboriste-grimpeur tarnais Thomas Brail a obtenu le soutien de la ministre de la transition écologique Elisabeth Borne.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

Thomas Brail a été reçu pendant plus d’une heure ce mardi soir 14 janvier par Elisabeth Borne, la ministre de la transition écologique.
L’idée globale était de travailler sur la législation française pour protéger les arbres, dans un contexte de réchauffement climatique évident et d’incendies à répétition.
Le Mazametain, fondateur du GNSA (groupement national de surveillance des arbres) il y a 9 mois, faisait partie d'une délégation composée également de représentants des association ASPPAR, "Séquoïa" et "arbres remarquables".
Thomas Brail a passé 28 jours perché dans un platane à Paris, face au ministère de la transition écologique, avant d'obtenir une rencontre avec la ministre. / © MaxPPP
Thomas Brail a passé 28 jours perché dans un platane à Paris, face au ministère de la transition écologique, avant d'obtenir une rencontre avec la ministre. / © MaxPPP

Cette rencontre avec la ministre en personne, l'arboriste grimpeur l'avait obtenue après s'être installé pendant 28 jours dans les hauteurs d'un platane, juste en face du ministère de la transition écologique à Paris
Il voulait alerter sur le projet d'abattre 25 arbres à Condom (Gers) : 16 ont malgré tout été finalement abattus.

Un programme de travail en perspective

Durant cette rencontre, les militants ont eu l'occasion d'exposer à la ministre leur combat contre la déforestation et pour la protection des arbres et, plus largement, de la biodiversité. C'est un sujet qui tient à cœur à la ministre, qui leur a dit comprendre le combat mené et apprécier son échange avec les militants dont elle partage les préoccupations.
Afin de continuer lcs échanges autour de la protection des arbres, la ministre a souhaité proposer un programme de travail à Thomas Brail, qui pourrait s'entamer par une nouvelle réunion dans les prochaines semaines.

Et maintenant, la Bretagne

Le Tarnais lui a expliqué qu'il souhaite l’arrêt des abattages intempestifs, une réflexion sur la déforestation et la façon de travailler des forestiers mais aussi une éducation à l’écologie dès l’école primaire.
Après ses actions spectaculaires à Mazamet (Tarn), Condom (Gers) et Paris, Thomas Brail devrait faire parler de lui à Rennes, en Bretagne, dans les prochaines semaines.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus