Enseignante poignardée à St-Jean-de-Luz : Albi se souvient d'un drame similaire en 2014

L'assassinat d'une professeure, poignardée ce mercredi 22 février à Saint-Jean-de-Luz, ravive de mauvais souvenirs dans le Tarn. Un drame similaire s'est déroulé à Albi en 2014, Une enseignante avait été poignardée par la mère d’un élève dans le quartier de Lapanouse.

Le quartier de Lapanouse à Albi dans le Tarn n'a pas oublié le drame de 2014, où une enseignante avait été poignardée par une mère d'élève. Alors forcément, l'assassinat de la professeure d'espagnol à St -Jean-de-Luz, ravive de mauvais souvenirs. 

Un quartier toujours sous le choc

Les faits remontent à 9 ans mais les habitants du quartier de Lapanouse à Albi s'en souviennent comme si c'était hier. Alors lorsqu'ils ont entendu le drame de Saint-Jean-de-Luz aux informations ce mercredi 22 février, ils ont replongé dans l'horreur. 

"J'ai forcément été touché", nous raconte un des habitants du quartier. "Qu'un professeur, qui vient faire son travail, soit assassiné dans une salle de classe, c'est difficile à oublier."

"On est forcément sous le choc", rajoute une mère de famille. "A l'époque les parents s'étaient mobilisés pour soutenir la famille. On avait beaucoup de peine."

4 juillet 2014

La dernière fois qu’un drame similaire s'est déroulé dans notre région, c’était à Albi, dans le Tarn, en 2014. La fin de l'année scolaire, le 4 juillet. Une enseignante de primaire est poignardée à mort par une mère d’élève, devant les enfants dans sa salle de classe : "Elle a crié et elle a eu du sang partout sur son pantalon, et tout le monde a pleuré" témoignait à l'époque une de ses élèves. "Et on a mis des fleurs pour qu’elle nous regarde dans le ciel” 

Cet été 2014, c'est tout le quartier de Lapanouse qui est bouleversé. L'émotion de la famille de la victime est partagé par tous les habitants et la communauté enseignante est traumatisée. 

Des enseignants marqués à vie

Pour la communauté enseignante de l'école primaire Edouard Hériot, l'assassinat de leur collègue de 34 ans a été vécu comme un réel traumatisme. 

"Nous avons des collègues qui ont vu les choses de très près et qui ne s'en sont jamais remis", explique Thomas Verdier, Co-secrétaire départemental FSU-SNUipp . "Ca nous a marqué durablement. Certains ont du quitter le métier ou le département."

Une difficile reconstruction toujours en cours, 9 ans après. Beaucoup auraient aimé respecter la minute de silence en hommage à l'enseignante poignardée à mort à St-Jean-de-Luz. Mais en raison des vacances scolaires, cet hommage n'a pas pu être organisé dans les établissements scolaires de l'académie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité