Gaillac s'offre le majestueux festival des lanternes

C'est désormais officiel, durant deux mois le festival des lanternes va illuminer Gaillac. La cité tarnaise est la première ville d'Europe à accuellir cet évènement qui est une tradition populaire en Chine. Montant du festival : 800 000 euros, en partie financé par des fonds privés.  

Des dizaines de modules lumineux vont briller à Gaillac durant 2 mois.
Des dizaines de modules lumineux vont briller à Gaillac durant 2 mois.
Après Dallas et Toronto c'est au tour de Gaillac de recevoir le festival des Lanternes. Jamais encore cette tradition populaire chinoise ne s'était exportée en Europe. Le maire de Gaillac, Patrice Gausserand, dans le cadre d'un travail de jumelage avec la Chine a été séduit par les immenses tableaux lumineux qu'offre cet évènement. 
Dans pandas géants, des forêts de fleurs, des monuments chinois de plusieurs mètres de haut : voilà à quoi ressemble les modules éclairés et animés du festival. 

De la laine, de la soie et du fil de fer 

Du 1er décembre 2017 au 31 janvier 2018 du 18 à 23 heures, le parc Foucaud va s'illuminer chaque soir. Mais avant cela, il faudra un mois et demi pour donner vie à ces personnages et bâtiments. Une équipe de 40 chinois va s'installer dans la cité tarnaise. Il leur faudra des tonnes laine, de soie et de fil de fer déjà arrivées par conteneurs.  


Pour financer ce festival dont le montant s'élève à 800 000 euros, la mairie a sollicité de nombreux partenaires privés, tels que Pierre Fabre, Enedis, Air France. " Cet évènement va booster l'économie locale et régionale. On attend plus de 60 000 personnes, les Chinois parlent même de 100 000 personnes", souligne Patrice Gausserand. 

Un festival source de tensions avec l'oppostion 


Depuis le début du projet, l'opposition se dit contre l'installation de ce festival à Gaillac. Un évènement trop coûteux, qui va pertuber la vie des Gaillacois et dont les bénéfices ne seront pas au rendez-vous. Tels sont les arguments de l'opposition, qui a même été jusqu'à distribuer un tract dans les boîtes aux lettres des habitants. Patrice Gausserand y est représenté dans Don Salluste, l'illustre personnage du film La Folie des Grandeurs. "C'est une insulte, on me traite ainsi de ripoux. Cette caricature sous-entend que j'organise ce festival dans le but de m'enrichir personnelement, c'est scandaleux. Je vais attaquer ceux qui ont fait ça", s'énerve Patrice Gausserand. 
Le maire de Gaillac a donc décidé d'engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de ce tract. 

Le maire de Gaillac caricaturé en Don Salluste
Le maire de Gaillac caricaturé en Don Salluste © Source : "Avec vous pour Gaillac"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
événements sorties et loisirs culture