La maire d'Albi reçoit une menace anonyme de mort, un opposant écologiste est placé en garde à vue

Un militant écologiste d'Albi a été placé 8 heures en garde à vue vendredi après que la maire de la ville a reçu une lettre anonyme de menace de mort faisant référence aux nuisances sonores du circuit automobile. Le militant dément catégoriquement. EELV dénonce "une intimidation inacceptable"

La dernière manifestation du CRAAC 81 et d'"Albi Vert Demain" contre les nuisances sonores du circuit d'Albi le 13 mai 2018
La dernière manifestation du CRAAC 81 et d'"Albi Vert Demain" contre les nuisances sonores du circuit d'Albi le 13 mai 2018
Les nuisances sonores du circuit automobile d'Albi échauffent les esprits.

Voilà des mois que le CRAAC 81, un collectif d'opposants au bruit du circuit automobile d'Albi, manifeste régulièrement pour demander l'application de la loi sur le bruit et la protection de la santé dans cette zone urbaine où 6000 personnes habitent dans un rayon de 1000 mètres du circuit.

L'un de ses militants, qui avait participé à des réunions à la préfecture, est tombé des nues lorsqu'il a reçu une convocation au commissariat de police où il a été placé en garde à vue vendredi pendant près de 8 heures.

Le procureur de la République d'Albi le soupçonne en effet d'être l'auteur d'une lettre anonyme de menace de mort réalisée avec des lettres de journaux découpées et relative aux nuisances sonores du circuit à l'encontre de Stéphanie Guiraud-Chaumeil, la maire de la ville.

Le militant écologiste a catégoriquement démenti être l'auteur de la lettre anonyme.

Quant au groupe "Albi Vert Demain", membre d'Europe Ecologie Les Verts, il affirme que "transformer une victime en agresseur est une stratégie courante pour décrédibiliser et criminaliser l'action militante", constate que "ces mêmes autorités publiques ne prennent pas les mesures adéquates et urgentes pour faire cesser ces nuisances qui provoquent des troubles graves et avérés, et mettent les riverains en danger" et dénonce "une intimidation inacceptable en démocratie".

Voir en vidéo le reportage de Sylvain Duchampt et de Matthieu Chouvellon :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société police justice politique