Pour rester indépendant le festival d'Albi "Pause Guitare" devient une coopérative ouverte à tous

Changement de statut pour l'Association Arpèges et Trémolos, organisatrice notamment du Festival Pause Guitare à Albi. L'association deviendra dès le 1er octobre, une société coopérative d'intérêt collectif. Et tout le monde peut acheter des parts, mises en vente sur le site en quantité illimitée.

En 25 ans le Festival Pause Guitare est devenu l'un des festivals incontournable d'Occitanie
En 25 ans le Festival Pause Guitare est devenu l'un des festivals incontournable d'Occitanie © MAXPPP

Rejoignez l'équipe d'Arpèges et Trémolos, organisatrice de festivals, le plus connu étant Pause Guitare. Il est désormais possible de devenir associé de la nouvelle société coopérative d'intérêt collectif. Pour cela il suffit d'acheter des parts mises en vente sur leur site.

Dans le viseur de grands groupes

Il y a 25 ans naissait le Festival Pause Guitare, dans un village du Tarn, Monestiés. Depuis, le festival est devenu grand, beaucoup plus grand, se délocalisant sur Albi. Lors de sa dernière édition en 2019 (en 2020 festival n’a pas pu avoir lieu pour cause de Covid) le record d’entrées payantes a été battu : 64 000. Le festival aiguise aujourd’hui les appétits de grands groupes comme Vivendi. Pour conserver son indépendance, l’association qui gère ce festival ainsi qu’Un bol d’air et Un week-end avec elles, a décidé de transformer son statut. D’association, Arpèges et Trémolos va devenir société coopérative d’intérêt collectif. Une proposition qui permet d’ouvrir la société à tous.

« On voit bien qu’il y a de plus en plus de festivals qui se font racheter par de grands groupes, explique Alain Navarro, directeur de l’association Arpèges et Trémolos. Nous, on a vraiment envie de se différencier en étant une structure responsable, de territoire et qui appartienne au plus grand nombre. »

Collectivités, partenaires privés, salariés, bénévoles et citoyens peuvent ainsi acheter des parts et participer à cette aventure originale. Ces 5 collèges représenteront chacun 20 % de cette nouvelle société.

Les souscriptions viennent d’être ouvertes, les parts sont vendues 20 euros l’unité. Leur nombre est illimité. L’enjeu est de constituer le capital le plus élevé possible.

Pas de contrepartie financière

En échange, pas d’intérêts financiers mais l’assurance de pouvoir participer aux décisions et aux projets de la nouvelle société. Des commissions seront créées pour que chacun puisse s’investir davantage s’il le souhaite.

Il n’y a pas de redistribution du capital. C’est une démarche totalement désintéressée. Le but est vraiment de soutenir philosophiquement des festivals comme les nôtres et une structure comme la nôtre.

Alain Navarro

Des collectivités ont d’ores et déjà fait savoir qu’elles achèteraient des parts. C’est le cas de la mairie d’Albi. Arpèges et Trémolos peut également compter sur ses partenaires privés. Maurice Lagourcette, PDG de l’entreprise Atout-Fer soutient le Festival Pause Guitare depuis une dizaine d’années. Il va donc lui aussi acquérir des parts.

« Nous avons un savoir-faire et il faut le défendre. Je suis le premier à dire à mes collègues chefs d’entreprises, il faut venir dans cette aventure. »

Cette toute nouvelle Société coopérative d’intérêt collectif sera officiellement créée le 1er octobre prochain. En attendant, l’équipe espère convaincre un maximum de personnes de les rejoindre dans ce projet collectif et solidaire.

 

Retrouvez le reportage télé de Miryam Brisse et Véronique Galy en cliquant sur ce lien : reportage France 3 Tarn.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs musique culture