• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDEO. Recensement : la population augmente à grande vitesse dans l'ouest du Tarn

Image d'illustration. / © Lionel VADAM/MAXPPP
Image d'illustration. / © Lionel VADAM/MAXPPP

Les villes de la périphérie toulousaine gagnent de plus en plus d'habitants chaque année. Une chance pour les élus locaux qui voient leurs dotations augmenter. Nous avons suivi un agent de recensement à Saint-Sulpice où la barre des 10 000 habitants devrait bientôt être franchie.

Par M.D.

Les principales villes enregistrent des hausses de population conséquentes dans l'ouest du département, surtout celles qui sont situées sur l'axe de l'A68 ou à proximité de la métropole toulousaine.

C'est le cas pour Saint-Sulpice-La-Pointe qui poursuit sa progression démographique avec 739 habitants de plus en cinq ans. Elle se rapproche désormais du seuil des 10 000 habitants, plus aventageux pour la Ville en termes de dotations de l'Etat.

En ce moment, Brigitte Chetritt, agent de recensement, fait le tour des habitations de la ville pour compter le nombre précis de Saint-Sulpiciens. Ce jeudi matin, elle s'est rendue chez un couple de retraités.

 

Du porte-à-porte pour les personnes âgées


Et pour ceux qui ne sont pas à l'aise avec les documents administratifs, l'agent de recensement peut aider à remplir le formulaire. "Si je ne comprends pas quelque chose, parce qu'à mon âge je ne comprends pas tout, je préfère demander avant plutôt que de faire des gribouillis", explique Claude Collot, retraitée.

Pendant ce mois de recensement, Brigitte va rencontrer près de 250 familles. La plupart remplit son formulaire sur internet, mais certaines optent pour la version papier. "Les documents sons plutôt amenés pour les personnes âgées ou celles qui ne savent pas écrire. Là on est obligés de les aider et c'est un partage qu'on a entre habiant et recenseur, c'est convivial", estime Brigitte Chetritt.
 

Au cours des dernières années, la population de Saint-Sulpice a augmenté de manière considérable : 150 personnes par an en moyenne. Une explosion démographique due notamment à la proximité de l'autoroute qui permet de rejoindre Toulouse en une demi-heure.

"Je pense que c'est une ville plaisante à vivre, qui est dans la troisième ceinture toulousaine et on a la chance d'avoir une autoroute avec deux échangeurs. Plus la population s'élève et plus les dotations de l'Etat sont importantes", explique Henri-Claude Chabot, premier adjoint au maire de Saint-Sulpice.

D'ici l'année prochaine, la commune de Saint-Sulpice devrait passer la barre symbolique des 10 000 habitants. Le recensement permettra d'adapter les infrastructures aux nouveaux besoins.

 

Regardez le reportage de Auriane Duffaud

 
Recensement : la population augmente à grande vitesse dans l'ouest du Tarn

 

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus