Tarn : Josette, la fabuleuse cueilleuse de plantes sauvages et fleurs comestibles de la Montagne noire

La Montagne noire est son terrain de jeu privilégié. Un trésor pour Josette Delprat. Aujourd’hui retraitée, elle en connait les moindres recoins et cueille toujours avec un œil très averti, herbes sauvages et fleurs. Des plantes comestibles qui font le bonheur de certains restaurateurs du Tarn.

Plantes sauvages et fleurs colorées comestibles cueillis dans la montagne noire par Josette pour le chef Thomas Cabrol
Plantes sauvages et fleurs colorées comestibles cueillis dans la montagne noire par Josette pour le chef Thomas Cabrol © Hélène Jacques/FTV

A 75 ans, Josette Delprat, retraitée est une experte en herbes sauvages et fleurs comestibles. Même si elle cultive chez elle un jardin secret de plus de 40 variétés, son terrain de jeu préféré pour la cueillette reste la Montagne noire dans le département du Tarn. Oxalis, noix de terre, origan cresson de fontaine, des trésors qui font le bonheur de Thomas Cabrol. Ce restaurateur a ouvert depuis un an une table d’hôte à Payrin-Augmontel, près de Mazamet. Tous les deux partagent la même passion et les fleurs aux multiples couleurs que Josette livre à Thomas deux fois par semaine inspirent le cuisinier.

"Josette, c’est le Wikipédia des herbes sauvages et fleurs comestibles"

Elle ne part jamais sans son panier. L’œil affûté, les yeux rivés sur le sol, elle arpente les sentiers de la Montagne noire pour y cueillir des plantes sauvages et des fleurs comestibles. Une passion que lui a transmis son père et ses grands-parents, car à l’époque dit-elle : "on cueillait et cuisiner plus de plantes". En experte, elle repère des noix de terre, "une noix qui a le goût de la noisette, on la pèle et on peut la manger", repère de l’oxalis, "c’est une plante qui a goût à Oseille et on ne trouve pas partout de ces plantes il y en a peu", ou tombe nez à nez avec de l’origan, "c'est une vraie richesse cette Montagne noire", raconte Josette.

Cueillette gourmande avec Josette Delprat dans la Montagne noire. juin 2021.
Cueillette gourmande avec Josette Delprat dans la Montagne noire. juin 2021. © Hélène Jacques/FTV

Josette a perfectionné ses connaissances auprès de l’association "Les amis des sciences de la nature", dans le Tarn. Aujourd’hui, elle est devenue une experte en la matière.

"Josette, c’est le Wikipédia des herbes sauvages et de fleurs comestibles", se confie Thomas Cabrol, restaurateur.

"Josette, c’est un trésor"

"Je cueille toujours des plantes dans la nature toute l’année. Que ce soit pour faire des tisanes, des infusions, des préparations, des pestos. Et puis avec les fleurs d’aubépine par exemple on peut faire des gelées, on peut faire comme des coulis de tomates avec ça et les fleurs sont toutes parfumées, on en fait des apéritifs", précise Josette.

Thomas Cabrol, restaurateur de la Villa Pinewood à Payrin-Augmontel, près de Mazamet dans le Tarn, travaille les produits des petits producteurs locaux et les fleurs aux multiples couleurs que lui fournit Josette.

Plantes sauvages et fleurs colorées comestibles cueillis dans la montagne noire par Josette pour le chef Thomas Cabrol
Plantes sauvages et fleurs colorées comestibles cueillis dans la montagne noire par Josette pour le chef Thomas Cabrol © Hélène Jacques/FTV

Aujourd’hui, on a perdu l’habitude de consommer ce que l’on trouve en cueillette sauvage et Josette, c’est un trésor.

Thomas Cabrol, restaurateur

"On s’aperçoit qu’il y a plein de goûts, des notes iodées, citronnées, des notes de fruits rouges et cela devient un assaisonnement", décrit Thomas Cabrol.

Sur sa table d’hôtes, tartelettes à la carotte sauvage ou l’asperge à la réglisse des bois font partis des douceurs maisons. De quoi motiver Josette à poursuivre ses excursions gourmandes en Montagne noire, un  terroir où l'on peut trouver  aussi des "raiponces", une plante mystérieuse aux vertus digestives et apéritive. A Table !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement gastronomie culture nature insolite écologie alimentation société ruralité