Tir mortel dans le Tarn lors d’une battue aux sangliers : le tireur présumé relaxé

Publié le

Le chasseur de 74 ans avait été mortellement blessé lors d’une battue aux sangliers dans le Tarn à Souel le 6 novembre 2019. Jugé le 15 février dernier pour "homicide involontaire lors d’une action de chasse", le présumé tireur a été relaxé. Le parquet d’Albi a fait appel de cette décision.

Le 6 novembre 2019, lors d’une battue aux sangliers un chasseur de 74 ans avait succombé à ses blessures après avoir reçu une balle tirée par un autre chasseur. Un accident mortel qui s’est déroulé dans les vignes à Souel dans le Tarn.

Le tireur présumé relaxé

Le tireur présumé comparaissait devant le tribunal judiciaire d’Albi le 15 février 2019 pour "homicide involontaire lors d’une action de chasse". Il a été relaxé, le parquet d’Albi a fait appel de cette décision.

Pour l’avocate de la famille de la victime Aurélie Joly "c’est une décision extrêmement douloureuse pour la famille". Une décision d’autant plus "incompréhensible" précise l’avocate, "que le magistrat a mis 30 minutes pour délibérer sur un dossier de cette ampleur".

Il n’y a pas eu de mise en délibéré, précise t-elle.  Pour l’avocate, "ce dossier dit  "délicat" aurait mérité une attention vraiment particulière. L’audience a eu lieu le 15 février dernier à 19h00 et quasiment à 22 heures le délibéré était rendu après 30 minutes d’échanges entre le magistrat et les assesseurs".

Le parquet d’Albi a fait appel de ce jugement. Un nouveau procès se tiendra devant la cour d’appel de Toulouse.