"Violeurs étrangers dehors" : un militant d'un groupuscule d'extrême droite arrêté pour des inscriptions racistes

Un individu a été interpellé ce dimanche 28 avril à Albi (Tarn) pour avoir été l'auteur d'injures à caractère raciste. Il aurait inscrit "violeurs étrangers dehors" sur la chaussée. Selon la préfecture, il serait membre du groupuscule d'extrême droite Patria Albiges.

Le groupuscule d'extrême droite Patria Albiges fait de nouveau parler de lui à Albi (Tarn). Selon les informations de la préfecture du Tarn, un homme a été arrêté dimanche 28 avril pour avoir été l'auteur d'injures à caractère raciste dans la ville. 

"Violeurs étrangers dehors"

"Le Préfet du Tarn condamne fermement et demande des sanctions judiciaires exemplaires contre l'individu interpellé" écrit brièvement la préfecture dans son communiqué. 

Selon les informations de La Dépêche, l'individu est âgé de 20 ans et a été interpellé dans la nuit de samedi à dimanche en flagrant délit. Il aurait inscrit "Violeurs étrangers dehors" sur la chaussée du parcours du marathon d’Albi et serait connu des services judiciaires. 

En décembre 2023, trois militants du groupuscule d'extrême droite Patria Albiges ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis et obligation de participer à un stage de citoyenneté pour provocation publique à la haine. Ils avaient affiché des tracts "parc fermé en raison d'un risque élevé de se faire poignarder. Protégeons nos familles de l'immigration", toujours à Albi.

Lundi 29 avril 2024, le parquet d'Albi (Tarn) annonce sa décision de poursuivre le jeune homme de 21 ans "pour dégradation par tag". Le caractère raciste n’a pas été retenu par la justice.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité