• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Castres bat Montpellier (29-13) en finale du Top 14 et remporte son 5ème Bouclier de Brennus

La joie intense de Julien Dumora, auteur du premier essai de Castres / © François Guyot / AFP
La joie intense de Julien Dumora, auteur du premier essai de Castres / © François Guyot / AFP

Le Castres Olympique a été impeccable samedi soir au Stade de France et remporte, alors qu'il n'était pas favori, un nouveau Bouclier de Brennus. 

Par Fabrice Valery

Après 1949, 1950, 1993 et 2013, voici le titre 2018 pour le Castres Olympique. Les Castrais, impériaux, ont battu Montpellier en finale du Top 14 et remporte leur 5ème Bouclier de Brennus. 

Les joueurs Tarnais ne partaient pas favori mais ils ont parfaitement maîtrisé leur sujet face à la grosse armada montpelliéraine. 

D'entrée, les Castrais ont profité des fautes de Montpellier. Et d'une grande concentration de leur buteur, Benjamin Urdapilleta, auteur de 4 pénalité en 1ère période. Si bien que Castres a mené d'abord 12-3. 

En face, le buteur Ruan Pienaar, maître à jouer, semblait ne pas être dans son assiette, à l'image de sa pénalité ratée en début de match : 

Castres a joué tranquillement, impérial en défense, consciencieux en attaque. Jusqu'à ce grand coup, l'essai de Julien Dumora en bout de ligne juste avant la mi-temps donnant, avec la transformation d'Urdapilleta, 13 points d'avance aux Castrais à la pause (19-6) : 

En seconde période, les joueurs de Christophe Urios (au passage champion comme joueur avec Castres en 1993 et comme entraîneur 25 ans plus tard) ont gardé la main sur le jeu, contrôlant le match. Face à un Montpellier, archi-favori mais qui ne parvenait pas à trouver le bon rythme. 

Pourtant le MHR a eu une excellente séquence de plusieurs minutes dans les 22 mètres de Castres, ce qui a finalement débouché sur un essai de pénalité. Montpellier revenant à 6 points de Castres (19-13).

Mais une pénalité supplémentaire d'Urdapilleta redonne de l'air à Castres surtout qu'ensuite Ruan Pienaar rate encore une pénalité.

Le CO enfonce le clou à la 76ème minute avec un nouvel essai, aplati par Steve Mafi, après un contre de 80 mètres et un pilonage de la défense montpelliéraine sur la ligne. C'est le coup de grâce pour le MHR. 

Castres remporte donc sa cinquième finale après avoir éliminé Toulouse en barrage, le Racing en demie et Montpellier, le numéro 1 de la saison régulière, en finale.

La fête s'annonce très belle dimanche dans le Tarn !

Sur le même sujet

Un rassemblement à Perpignan pour demander

Les + Lus