• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Castres : un homme tué au couteau, un couple en garde à vue

Le corps de la victime, âgée de 57 ans, a été retrouvé aux alentours de 21 h à Castres. Il a été poignardé dans le cou. / © Anaelle Blanchard / France 3
Le corps de la victime, âgée de 57 ans, a été retrouvé aux alentours de 21 h à Castres. Il a été poignardé dans le cou. / © Anaelle Blanchard / France 3

Le corps de la victime, Laurent Tino Rodrigues, 57 ans, a été retrouvé dans un appartement du quartier de Bisséous à Castres. Le couple qui habite l'appartement a été interpellé et placé en garde à vue. 

Par Aubin Laratte

Il avait 57 ans. Un homme est mort, poignardé au niveau du cou avec un couteau de cuisine. Le corps de Laurent Tino Rodrigues a été retrouvé mardi soir, aux alentours de 21 heures, dans un appartement du dernier étage d'un immeuble du boulevard Maréchal Joffre, quartier de Bisséous à Castres, dans le Tarn.

Les habitants du logement où a été retrouvé le corps, un couple d'une cinquantaine d'années, ont été interpellés et placés en garde à vue pour être entendus. Les premières auditions font apparaître des contradictions selon les informations de France 3.

La victime semble être l'ancien petit amie de la femme interpellée. 
La rixe a eu lieu dans un appartement du dernier étage d'un immeuble boulevard Maréchal Joffre à Castres. / © Anaelle Blanchard / France 3
La rixe a eu lieu dans un appartement du dernier étage d'un immeuble boulevard Maréchal Joffre à Castres. / © Anaelle Blanchard / France 3

Une dispute concernant la relation de la victime et de la femme, sur fond d'alcool, pourrait être à l'origine du coup de couteau. La jugulaire de la victime aurait été perforée.

Qui a porté le coup de couteau ? L'enquête devra le déterminer. Le corps de la victime, qui travaillait dans les espaces verts en chantier d'insertion, sera autopsié ce mercredi à Toulouse. La garde à vue du couple devrait être reconduite mercredi soir.

Sur le même sujet

Sécheresse : l'inquiétude des éleveurs du Roussillon

Les + Lus