A69 : le bras de fer autour de l’abattage des arbres continue

Ce mercredi 29 mars, plusieurs dizaines de platanes devraient être abattus sur la commune de Saïx dans le Tarn, sous la surveillance des gendarmes. Riverains et militants se mobilisent sur place.

Le bras de fer autour de l’abattage des arbres continue. Ce mercredi 29 mars à Saïx (Tarn), pour préparer la construction de l’A69 qui doit relier Castres et Toulouse, une trentaine de platanes centenaires devraient être abattus sur la RN 126, aux abords du Parc naturel régional des Étangs. Alors qu’il y a quelques jours à Vendine, des militants écologistes ont fait obstacle aux machines chargées de tomber les arbres, l’abattage de ce mercredi a été placé sous la surveillance de plusieurs dizaines de gendarmes.

Riverains et militants sur place

Face à ce dispositif, des militants et riverains se sont déplacés pour clamer leur opposition au projet. Sur Twitter, le mouvement écologiste Extinction Rébellion rappelle que "des espèces protégées nichent" dans ces platanes, et assure qu’ "un signalement" a été fait au procureur. Le groupe appelle également à "prendre des photos, des vidéos" et le "point GPS". "Si vous constatez des nids faites remonter", ajoute-t-il sur le réseau social à l’oiseau bleu. Selon le groupe National de surveillance des arbres, "toute destruction de nid d’une d'oiseau au titre de l'article L411-1 du code de l'environnement constitue un délit passible de deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende". "Des plaintes pénales seront déposées en cas de coupes si nous ne parvenons pas à les arrêter", prévient le collectif La Voie est Libre sur Facebook.  

L'abattage des arbres autorisé par la justice

Alors que la justice a autorisé l’abattage d’arbres centenaires sur le tracé de l’autoroute, l’entreprise Atosca, chargée de réaliser les travaux de l’A69, a récemment précisé dans un communiqué que "l’entreprise désignée pour procéder aux travaux forestiers a pour mission de revaloriser toutes les coupes réalisées." À Vendine, les 12 platanes abattus devraient donc être transformés en bois de chauffage et en copeaux pour le paillage.

Pas de quoi convaincre les opposants au projet de l'A69. Le collectif La Voie est Libre appelle d’ailleurs à un week-end de mobilisation sur le tracé de l’autoroute dans le Tarn les 22 et 23 avril prochains.   

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité