A69 : "on a essayé au maximum de concevoir un ouvrage qui a un impact réduit vis-à-vis de l’environnement"

durée de la vidéo : 00h01mn32s
Bien que l'A69 soit un projet controversé, les travaux ont débuté à Castres ©Lou Florentin/FTV

Malgré les oppositions au projet de l'A69, les travaux ont débuté à Castres (Tarn), avec un futur viaduc qui enjambera la rivière Agout. Le concessionnaire (Atosca) communique. Un reportage d’Auriane Duffaud et Lou Florentin.

D'ici à l'automne 2024, un grand pont de 144 mètres de long et 26 mètres de large enjambera la rivière l'Agout dans le département du Tarn.

Une zone classée Natura 2000

"Donc l’autoroute, elle va passer sur l'autre rive pour arriver sur la plateforme où on se trouve. Il y aura un appui de chaque côté de l’Agout et un appui intermédiaire sur les berges, on ne sera pas dans la rivière, mais vraiment sur le bord", explique Nicolas Quéré - Directeur de travaux chez NGE Génie civil.

Cet ouvrage sera le plus grand du chantier de l’A69. Pour sa conception, l’entreprise de bâtiments et travaux publics assure avoir pris en compte de nombreuses données environnementales. La zone est classée Natura 2000 :

"On a essayé au maximum de concevoir un ouvrage qui a un impact réduit vis-à-vis de l’environnement. On est sur un ouvrage mixte, avec une charpente qui va être assemblée hors de la zone Natura 2000, qui va être lancée après. La préfabrication de la partie béton du tablier va se faire hors de la zone, et va être mise en place après avec des outils spécifiques", insiste le directeur de travaux. 

Un viaduc qui enjambe la rivière

Les travaux ont démarré il y a près d’un mois. Depuis, ce terrain a été remblayé. À terme, l’autoroute passera dessus, après de longues étapes à franchir.

"Depuis la semaine dernière, ce sont les vrais travaux de génie civil qui débutent enfin, avec la réalisation des fondations profondes : on a quatre pieux sur la culée, l’appui qui sera de ce côté-là de la rivière, ces pieux font 11,50 m de profondeur et 1,40 m de diamètre", raconte Alexandra Nogues - Ingénieure travaux principale chez NGE Génie Civil.

Les premières fondations d’un long chantier sont donc posées. La mise en service de l’autoroute est prévue pour fin 2025.