• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Castres Olympique commence bien l'année en s'imposant à Grenoble

Ludovic Radosavljevic et ses équipiers du Castres Olympique s'imposent à Grenoble. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Ludovic Radosavljevic et ses équipiers du Castres Olympique s'imposent à Grenoble. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

L'objectif pour Castres lors de ce déplacement à Grenoble, c'était de mieux débuter l'année 2019 que ne s'était terminée la précédente... Objectif rempli pour les champions de France en titre : ils s'imposent 16 à 6 dans les Alpes.

Par LB avec AFP

Castres a stoppé samedi après-midi lors de la 14e journée de Top 14 une inquiétante spirale de défaites en domptant Grenoble (16-6), qui n'avait plus perdu depuis trois matches sur sa pelouse. Les joueurs de Christophe Urios, qui comptaient sur ce déplacement en Isère pour tenter de se relancer après trois revers de rang, ont parfaitement maîtrisé cette rencontre cruciale pour la suite de leur saison. Grâce à ce succès, ils peuvent ainsi continuer à espérer une place qualificative pour les phases finales et défendre leur titre de champion.
 

Coup d'arrêt pour Grenoble

Il s'agit en revanche d'un coup d'arrêt pour Grenoble, qui restait sur une belle dynamique, à domicile comme à l'extérieur. Le FCG avait l'occasion, en cas de succès, de revenir sur les talons de son adversaire. Mais les joueurs de Stéphane Glas et Dewald Senekal sont apparus impuissants face à la mécanique castraise, qui a étouffé les vélléités iséroises de déployer son jeu de mouvement par son agressivité dans les rucks.
 

Premier essai dès l'entame

Castres a ouvert son compteur après trois minutes de jeu par Rallier, qui a intercepté plein centre une passe mal inspirée d'Ugalde et est allé aplatir en coin après 60 mètres de sprint (3e). Vifs et agressifs, les joueurs du CO ont fait déjouer les Isérois, contraints de s'employer pour faire reculer les hommes de Christophe Urios. Mais l'entreprise était vaine, si bien qu'après vingt minutes de jeu, Castres menait 13-0.
La première mi-temps s'est achevée bien au delà de la sirène, au plus fort d'une longue période de domination grenobloise que le CO est toutefois parvenu à contenir. Bien qu'acculé à quelques mètres de son en-but dans un combat d'avants qui a valu un carton jaune au pilier castrais Tichit.
    

Moins d'entrain en seconde période

La seconde période a repris avec moins d'entrain, et tandis que le FCG se heurtait toujours au rideau défensif castrais, Germain, moins en réussite qu'à l'accoutumée, a répondu poliment à Urdapilleta face aux perches. En dépit de l'exclusion de Samson en toute fin de match, Castres a conservé son avance et décroché un succès précieux pour la suite du championnat.
 

Sur le même sujet

Incidents gilets jaunes Montpellier

Les + Lus